En souvenir

Sœur Monique Robitaille

"Je donne ma vie pour mes brebis" (Jn 10, 15)

Le 5 juillet 2018, sœur Monique Robitaille,
en religion M.-Rose-de-Jésus,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 86 ans dont 62 de profession religieuse.
Née à Montréal, Québec, elle était la dernière
des 9 enfants d'Ovila Robitaille et de Rose Mireault.

Monique grandit à Montréal. Elle fréquente l'école de sa paroisse: St-Anselme et c'est ainsi qu'elle connaît les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Après sa 9e année, désirant devenir enseignante, elle poursuit ses études à l'École Normale Eulalie-Durocher de St-Lambert jusqu'à l'obtention du brevet supérieur. Puis, pendant deux ans, elle enseigne aux écoles Georges-Étienne Cartier et St-Anselme avant d'entrer au noviciat des SNJM.

"Ma vocation s'est dessinée à l'âge de 12 ans. L'exemple de ma mère m'a influencée: elle était contemplative, unie à Dieu et à son bon vouloir. Je lui dois sûrement ma vocation. C'était un modèle de vie chrétienne. En 7e année j'ai lu "Rose du Canada" du Père Duchaussois. Dans mon for intérieur je me disais: "Moi aussi, un jour, je serai une rose pour Jésus. Je deviendrai son épouse". À sa prise d'habit, elle est en partie exaucée, elle reçoit le nom de Sœur Rose-de-Jésus.

Sœur Monique trouve le noviciat très difficile. - "J'étais malade sans qu'on ait trouvé la cause de mes malaises: un petit rein inactif ".  Elle doit quitter le noviciat pour y entrer une 2e fois: elle fait preuve de persévérance dans les difficultés! Profession faite, après quelques années d'enseignement aux élèves de 6e et 7e années du cours primaire, sœur Monique se dévoue avec entrain au cours secondaire. En plus de sa classe, elle est en charge de différents mouvements: Cadettes, Union mariale, enfants de chœur, J.E.C. (Jeunesse étudiante catholique). Elle change fréquemment de maison et de milieu, aussi note-t-elle: "Les nombreux déménagements ont affecté mes forces physiques." Pendant deux ans, elle est aussi responsable de jeunes filles pensionnaires au Collège Regina Assumpta.

Après vingt ans d'enseignement auprès des jeunes, sœur Monique se consacre, pendant une dizaine d'années, à la pastorale scolaire et paroissiale puis en service social auprès des familles du Centre-sud de Montréal. Elle réside alors avec le groupe SNJM de St-Anselme. Elle a 61 ans lorsque le groupe de la Résidence Albani l'accueille. Sa disponibilité et ses compétences sont de nouveau  mises au service de l'Église et de la société en milieu populaire, dans les domaines suivants : alphabétisation, cuisines collectives, maisonnette des parents, Centre d'écoute Le Havre, Éducation de la foi, soutien au parcours catéchétique en même temps que services communautaires dans le conseil local.

A 77 ans, sœur Monique se retire à la Maison Jésus-Marie. A son tour, elle requiert des soins de santé plus assidus.

"Elle continuera de partager sa relation profonde avec le Seigneur, dans la simplicité et en fidélité à elle-même." Elle dit souvent: "Mon bon Jésus d'amour".  Elle était prête à accueillir l'Amour de sa vie.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré