Chez-nous

Un concert enlevant sous les rythmes latins avec l’ensemble Harpissimo-Québec

Le récent concert de l’ensemble Harpissimo-Québec a entrainé son auditoire dans un voyage culturel en Amérique du Sud. Sous le nom évocateur Arpa Latina, le groupe d’harpistes professionnels a présenté un programme aux rythmes enlevants qui a charmé tout le monde présent à la Maison Jésus-Marie, le 19 août dernier.

Entre chaque pièce musicale, le directeur artistique Robin Grenon a pris le soin de fournir plusieurs renseignements afin de faire découvrir divers aspects culturels de ces pays dont la richesse musicale est reconnue.

De Cuando (Chili) à La Collegiala (Colombie) en passant par Habanera gris (Cuba) et Vasija de Baro (Équateur), les diverses pièces musicales reflétaient bien les couleurs de tous ces pays incluant le Pérou, le Venezuela, l’Argentine et le Mexique.

Découvrir la polyvalence de la harpe traditionnelle

L’organisme Harpissimo-Québec a entre autres pour mission de promouvoir les harpes traditionnelles et de contribuer au perfectionnement de ses membres. « Nous désirons démontrer à quel point la harpe est un instrument polyvalent », a souligné Robin Grenon qui ajoute, « nous interprétons les chansons comme si la harpe était une voix. »

Avec sa conjointe Gisèle Guibord, également impliquée dans la direction artistique du groupe, il travaille avec minutie tous les arrangements et les mélodies des pièces choisies. « Les pièces doivent être assez fortes et riches pour que les partitions ne se répètent pas. » Les réinterprétations exigent un travail méticuleux d’écriture et d’arrangements pour bien adapter les mélodies à la harpe.

Les harpes traditionnelles sont moins connues que celles classiques, reconnaît M. Grenon. « Le son est assez semblable. La différence se situe dans la grosseur de l’instrument. » Les harpes traditionnelles sont plus petites. Les luthiers n’ont pas de standard à respecter ce qui leur procure beaucoup plus de liberté dans la conception de la harpe. « C’est ce qui en fait un instrument plaisant à découvrir et à toucher » avoue Robin Grenon.

Rappelons en terminant que l’ensemble Harpissimo-Québec se produit à quelques reprises seulement dans l’année. Leur passage à la Maison Jésus-Marie fut très apprécié par l’assistance et les membres du Comité des loisirs.

Photos reportage : Sr Gisèle Lalande

Belle marque de reconnaissance aux SNJM par l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL)

L’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL) a posé un geste significatif en proposant un concert hommage aux Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) à l’occasion des 175 ans de la congrégation. Pour les circonstances, le programme de ce concert spécial comportait des œuvres des sœurs Marie Stéphane et Rhené Jaque entremêlées de pièces musicales du répertoire classique et semi-classique, sans oublier des airs populaires.

Lors de son intervention au début du concert, Sr Denise Riel, animatrice provinciale, a rappelé la volonté de l’OSDL de contribuer aux célébrations des 175 ans de la congrégation. « C’est un geste », a-t-elle mentionné, « de reconnaissance pour le soutien et les encouragements des sœurs au programme Portée pédagogique de l’OSDL et pour leur apport à l’enseignement de la musique depuis leur fondation en 1843. »

L’occasion était belle de signaler également la clairvoyance de la fondatrice, la bienheureuse Marie-Rose Durocher, qui a insisté dès la fondation de la communauté pour ajouter la dimension « musique » à la formation générale. Déjà à cette époque, mère Marie-Rose considérait cet art, primordial pour favoriser le plein développement des personnes, valeur essentielle au cœur de la première congrégation religieuse féminine enseignante fondée par une Canadienne.

Un moment de grand bonheur

C’est aux membres du Trio Ambiance, composé des musiciennes Iona Corber (violoncelle), Solange Bellemare (violon) et Chantal Dubois (flûte), qu’on a confié les rênes de ce concert. Pour mieux rendre justice aux œuvres des SNJM, deux autres musiciennes se sont jointes au trio pour l’occasion, soient Brigitte Lefebvre (violon) et Madeleine Messier (alto).

C’est devant une salle comble que les membres de l’OSDL ont offert une prestation qui a ravi toutes les personnes présentes. Les cœurs étaient à la fête et le plaisir au rendez-vous si l’on se fie aux sourires resplendissants et aux commentaires élogieux.

Bref, un moment de grand bonheur et de joie partagée par toutes les personnes présentes ragaillardies par la prestation impeccable des membres de l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL).

Photos reportage : Sr Gisèle Lalande

Un hommage à des « femmes de cœur et de passion »

Fête des jubilaires 2018

La fête des jubilaires 2018 a été l’occasion de souligner avec chaleur et joie, l’histoire de vie religieuse de chacune dans le contexte des 175 ans d’existence de la congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie.

L’hommage à ces « Femmes de cœur et de passion toutes données afin que vive la mission! » s’est effectué autour de la symbolique du grand arbre de l’histoire de la communauté en établissant des liens entre les étapes de vie des jubilaires à un âge de croissance de la congrégation depuis sa fondation.

Cette approche a comblé toutes les personnes présentes, ravies de remonter le temps et de redécouvrir de nombreuses perles inspiratrices, provenant de supérieures générales de la communauté et de sœurs.

L’arbre de l’histoire de la congrégation

C’est ainsi qu’au printemps de l’arbre, on a fait mention d’une citation de Mère Marie Jean-Baptiste lors du 50e anniversaire de la communauté, en 1874. « Puissions-nous, mes sœurs conserver toujours cet esprit missionnaire inspiré de nos fondatrices et attirer les bénédictions du ciel sur notre institut. »

Au centenaire de l’arbre et de la congrégation, on rappelle que les ramures de l’arbre sont étendues un peu partout au Canada et aux États-Unis, au Lesotho, au Japon en reprenant une citation de Mère Marguerite-de-Cortone. « Notre congrégation comptera bientôt un siècle d’existence… son cœur reste le même, son action s’irradie sur un champ plus vaste, son esprit propre, sa physionomie morale demeurent gardés comme un héritage sacré, un trésor précieux à tous les membres. »

Puis, alors qu’une pousse de l’arbre est transplantée dans la terre accueillante du Brésil et du Pérou, au début des années soixante; on parle du souffle de changement dans l’église et la société avec de nouveaux appels qui se font entendre.

À l’hiver de l’arbre, on mentionne le présage d’une vie nouvelle, d’une nouvelle floraison pour assurer la continuité entre hier, aujourd’hui et demain et d’un appel à la transformation, à l’espérance, à l’amour. « Ce qui est important, c’est de laisser des traces de notre présence, des semences de vie… nous tenir debout avec la fierté d’un héritage transmis et porté avec d’autres. » (Sœurs Denise Riel, Claudette Bastien, Beverley Wattling, 2017-18)

Une présentation inspirante

Le chant Le grand arbre de notre histoire (paroles et musique de Robert Lebel), adapté par Sr Lisette Boulé a été chanté, au fur et à mesure que l’on présentait l’histoire du grand arbre.

La présentation de chacune des jubilaires a été appuyée par une citation qui enrichissait cet hommage bien mérité. Consultez le fichier PDF en guise de rappel inspirant…

Rappelons que cette magnifique fête des jubilaires a eu lieu le 19 mai dernier à la Maison Jésus-Marie en présence de la conseillère générale Sr Lorna Cooney et d’une assistance nombreuse. Elle rendait hommage à 22 religieuses qui célébraient leur 80, 75, 70 et 60 de profession et à une personne associée aux SNJM depuis 25 ans.

La réalisation de cette fête est le résultat du travail des membres du comité organisateur en collaboration avec l’Équipe de leadership de la province du Québec. Ce comité était composé des sœurs Lisette Boulé, Jeanne Dagenais, Madeleine Marchand et Lise Gendron.

Source : Comité organisateur de la Fête des jubilaires

Photos reportage : Sr Gisèle Lalande

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Un concert enlevant sous les rythmes latins avec l’ensemble Harpissimo-Québec
Un spectacle d’enfants sous le signe de la bonne humeur et de la joie de vivre
Belle marque de reconnaissance aux SNJM par l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL)
Retour poétique sur l’histoire d’un naufrage oublié
Octuor à cordes et chorale au programme de la Maison Jésus-Marie
Une saison de concerts bien chargée à la Maison Jésus-Marie
Un hommage à des « femmes de cœur et de passion »
La Famille Marie-Jeunesse à un tournant de son histoire
Un départ à la retraite plein d’émotions
Un rendez-vous fraternel pour garder la forme