Dans la section: En souvenir

Soeur Irène Martel

«  Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont les miens,

c’est à moi que vous l’avez fait ». (Mt 25, 40)

 

Le 11 décembre 2014, sœur Irène Martel,
en religion, sœur M.-Rachel-Bernadette,
est entrée à la maison du Père.
Elle avait quatre-vingt-quatorze ans
dont soixante-quatorze ans de profession religieuse.

Née à Warwick  (Arthabaska) au Québec,
le vingt-six novembre 1920,
elle est la huitième des onze enfants
de Nérée Martel et de Bernadette Vidal.

Irène grandit dans une famille nombreuse où le chapelet en famille et la prière du soir sont importants, elle étudie d’abord à l’école de son village natal. A treize ans, en 1933, elle part pour le Couvent des S.N.J.M. à Hochelaga où elle séjourne durant trois ans, comme « Oiseau Bleu »,  elle y apprécie beaucoup l’esprit des religieuses.

Il y a longtemps que l’idée de la vie religieuse est bien présente chez Irène. Dès l’âge de cinq ans, alors que les «  Sœurs Blanches d’Afrique » se présentent chez elle, très impressionnée, elle se dit : « un jour, je serai religieuse, moi aussi, et j’y ai toujours pensé dans la suite ». Sa mère, grande priante et fervente pratiquante, parle souvent de la vie religieuse comme de ce qu’il y a de plus beau.

Le vingt-quatre juillet 1937, elle se présente au noviciat de la Maison-mère SNJM, à Outremont. Sœur Irène qui a déjà une belle préparation avec « ses années d’Hochelaga », n’a pas de difficulté à s’adapter aux exigences du postulat et du noviciat. Dès ses premières années de vie religieuse, elle est nommée cuisinière et elle le demeure durant cinquante-deux ans. Elle a l’opportunité de  mettre ses talents au service de plusieurs de nos maisons : entre autres, dix ans à l’Épiphanie, six ans à la Résidence Côte-des-Neiges, et sept ans au projet « Maison Rose-Eulalie », pour les étudiantes. Elle aime sa tâche, se rappelant cette parole de Jésus : « J’avais faim et tu m’as donné à manger, etc. »

Sœur Irène aime l’étude. Elle participe à plusieurs cours de perfectionnement : Cours supérieur sur les Méthodes de Service alimentaire, à l’Université Laval (1967), Congrès au service des collectivités du Canada français, chez les sœurs N.-D.-du Sacré-Cœur de Sherbrooke (1968),  Étudiante au R-50 (1974), Année doctrinale à Cap Rouge (1991). Elle écrit : « Cette année m’a rapporté beaucoup de satisfaction et continue à nourrir ma vie spirituelle et communautaire».

De santé fragile, sœur Irène doit prendre des temps  de repos, mais   toujours souriante, elle reprend la tâche avec énergie. En 1992, elle entreprend sa seconde carrière : la couture, « pour les sœurs anciennes », précise-t-elle. Elle revient à la Maison-mère, au Groupe Ma Maison. Lors du déménagement de la Maison-mère, en 2005, elle réside à Boucherville, chez les sœurs de la Providence. En 2008, elle est nommée à la Maison Jésus-Marie, pour le ministère de la prière, tout en continuant de rendre service  dans la couture.

En ce onze décembre 2014, nous pouvons dire :

« Ajoute un couvert, Seigneur, à ta table, tu auras aujourd’hui une convive de plus »!

                       

 

 

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré