Dans la section: En souvenir

Soeur Léontine Bellehumeur

"Quelle joie quand on m'a dit: Allons à la maison du Seigneur". Ps 121

Le 23 août 2014, soeur Léontine Bellehumeur,
en religion, M.-Thérèse-du-Calvaire,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 100 ans dont soixante-dix-sept ans de profession religieuse.
Née à Charlemagne(l'Assomption) au Québec, le 15 janvier 1914,
elle est l'aînée des cinq enfants
de Narcisse Bellehumeur et de Zéphérina St-André.
.

Elle a douze ans lorsque son père décède, en janvier 1926. Dès septembre suivant, elle est pensionnaire chez les Sœurs de la Providence, à St-Henri-de-Mascouche, où elle termine la septième année du Primaire. En juin 1927, nouveau déménagement: toute la famille va habiter chez son grand-père St-André, à St-Roch-de-l'Achigan. Elle poursuit ses études au Pensionnat de St-Roch, chez les SNJM, où elle rencontre " de très bons professeurs dont l'une la marque particulièrement: soeur Marie-Emilia". En 1932, elle y obtient, en neuvième année, le diplôme supérieur du Bureau Central.

Deux ans plus tard, au cours d'une retraite, elle décide d'entrer chez les SNJM à la Maison-mère d'Outremont, le quinze octobre 1934. Enseignante durant trente-six ans dans plusieurs écoles de la Commission scolaire de Montréal, sœur Léontine poursuit ses études et obtient un Baccalauréat en pédagogie et une licence de l'Université de Montréal. En 1969, sœur Léontine prépare déjà une seconde carrière orientée vers les services de santé et l'aide aux personnes âgées: elle s'inscrit à des cours de secrétariat médical à l'UQUAM, des cours de dactylo et en "Personnalité et leadership.

En 1972, à sa retraite de l'enseignement, elle travaille douze ans comme secrétaire et archiviste médicale à la Maison-mère. Son sens des responsabilités, son amabilité et la précision de son travail la rendent très précieuse lors de la réorganisation des archives médicales. En 1990, après un accident cardiaque, elle entre définitivement à la Maison-mère, au Groupe Jésus-Marie, où elle poursuit sa retraite active, tout en appréciant le temps qui lui est donné pour "l'apprivoisement avec le mystère de l'Au-delà".

Admise à l'infirmerie de la Maison-mère, en 2003, elle vit, en 2005, le déménagement vers la Maison Jésus-Marie de Longueuil. Sa foi et son espérance, sœur Léontine les exprime dans des  écrits poétiques. Dans une prière intitulée JÉSUS, elle dit: "Jésus, tu m'attends!  Je t'attends...Quelle sublime réalité!" Après cent ans d'attente, sœur Léontine a sûrement été accueillie, dans la joie, par Jésus et Marie!

Deux membres de la famille de sœur Léontine sont devenus religieux, tous deux sont décédés:   M.-Clémentine (Marie-de-Lorette) S.N.J.M.  et Frère Albini Bellehumeur, C.S.V.

 

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée