Dans la section: En souvenir

Soeur Denise Brouard

 

«Une femme vaillante a plus de prix

qu’une perle précieuse» Prov. 31,10

Le 19 avril 2014, sœur Denise Brouard,
en religion M.-Aline-de-Jésus,
est entrée dans la maison du Père.

Elle avait 86 ans dont 67 ans de profession religieuse.
Née à Disraéli , au Québec, le 4 mai 1927,
elle était l’aînée des sept enfants de
Roméo Brouard et de Joséphine Gouin.


Denise a un an quand elle se retrouve avec sa famille à Trois-Rivières, où elle habite jusqu’à son entrée au postulat. Ayant terminé ses études secondaires, elle est secrétaire au Bureau des Annales, au Cap-de-la-Madeleine, durant la dernière année précédant son entrée en religion. Très attachée à sa famille, elle le restera durant toutes les années de sa vie religieuse, toujours prête à soutenir ou à encourager chacune et chacun.

En communauté, sœur Denise a  une carrière très active et variée. Pendant 23 ans, elle  enseigne dans les écoles privées et publiques. Durant la même période, elle complète des études  à notre École Normale Eulalie-Durocher  de St-Lambert, pour l’obtention du brevet supérieur d’enseignement, puis au Collège Jésus-Marie pour le B.A. et à l’Université de Montréal  pour un baccalauréat en pédagogie. Durant toutes ces années, elle s’implique toujours et sait intéresser ses élèves à des engagements sociaux, surtout auprès des pauvres et des missions. 

En 1969, responsable des étudiantes à l’École Normale Eulalie-Durocher, elle s’engage, avec elles, dans le Projet Antilles I, pour deux années consécutives, durant les vacances d’été. En 1973, elle est  missionnaire en Haïti, aux Gonaïves,  et en 1979, elle y retourne comme secrétaire à l’Évêché du Cap-Haïtien où, selon le témoignage d’une collaboratrice, «  elle était compréhensive et dévouée auprès des responsables de l’Église du Cap et bonne, sensible et présente pour les pauvres qui pouvaient toujours compter sur ses interventions. » Son intérêt pour Haïti reste bien vivant jusqu’à la fin de sa vie. « Sa participation à ce projet missionnaire est parmi les expériences les plus marquantes de sa vie religieuse. »

En 1991, elle assume la tâche de Directrice des services financiers, à la maison mère, elle y reste quatorze ans. Durant ces années, elle accepte aussi la responsabilité d’animatrice du Groupe local « Ma Maison ».

En 2005, lors du déménagement de la maison mère, elle commence une vie plus tranquille. Des problèmes de santé l’amènent à l’infirmerie de la Maison Jésus-Marie, Longueuil. Elle y remplit le ministère de la prière avec sérénité, joie et gardant toujours son esprit de service.

 

Dans une prière qu’elle a laissée, elle écrit :

«  Je puis vivre dans la joie pour toujours

dans la maison du Père

qui m’attendait les bras ouverts. »

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré