Dans la section: En souvenir

Soeur Claire Laplante

-

« Serviteur bon et fidèle, entre dans la joie de ton maître. » (Mt 25, 21)

Le 24 janvier 2014, soeur Claire Laplante,
en religion M.-Léopold-de-la-Croix
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 93 ans dont 72 de profession religieuse.
Née à Valleyfield, Québec, elle était la 6e des 8 enfants
de Léopold Laplante et d’Éveline Brodeur.

Claire grandit dans une famille heureuse où l’on aime chanter. « A force d’économies, nos parents ont réussi à nous faire instruire. Comme toutes mes sœurs – Claire en avait cinq – j’ai fait mon cours au pensionnat de Valleyfield où j’ai appris la musique. » 

« Vers l’âge de 14 ans, j’ai commencé à songer à la vie religieuse. Je voulais être tantôt Clarisse ou soeur missionnaire. A 18 ans, après une retraite fermée, j’ai décidé d’entrer chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, où je pourrais allier apostolat et contemplation. Je ne l’ai jamais regretté. Je suis entrée à l’âge de 20 ans. A trois reprises, je me suis offerte pour les missions lointaines, mais sans succès. »

Soeur Léopold-de-la-Croix  enseigne la musique pendant près de 30 ans à Viauville, Repentigny, St-Bruno, Longueuil et St-Lin où elle assume aussi le supériorat. Elle assiste la direction à l’école supérieure de musique Vincent-d’Indy pendant 4 ans. Créatrice, elle développe des méthodes d’éducation musicale.

A 57 ans, après des études spécialisées, soeur Claire accepte la responsabilité des archives de la Congrégation SNJM. « Sous l’égide du RAR (Regroupement des Archivistes religieux), elle organise des cours d’initiation aux archives. Elle conseille, éclaire, sans imposer ses idées. »  « Soeur Claire s’intéresse aussi à la généalogie. On lui doit entre autres réalisations l’arbre généalogique de Marie-Rose Durocher.»

Dans les années 2000, son talent d’écrivain et de recherchiste  éclaire la spiritualité de la fondatrice des SNJM : ‘Retraite de 5 jours à l’école de Mère Marie-Rose’, ‘Femme de feu’, ‘Comme une source’... Elle enrichit aussi l’histoire de biographies de quelques supérieures générales de la Congrégation SNJM. Femme active, responsable, minutieuse et créatrice, elle donne plus de 30 ans à l’administration générale. Soucieuse d’un contact avec les plus démunis, parallèlement,  pendant plus de 10 ans, elle s’offre comme bénévole à la C.A.S.A. de Longueuil (centre d’accueil pour les sans-abri).

« Soeur Claire rayonnait d’une discrète présence de qualité : sage, calme, humble, douée d’un jugement sûr elle a tissé des liens qui demeurent. »

Dans ses notes, soeur Claire a résumé son état d’âme : « J’avance dans la vieillesse avec sérénité, dans l’abandon confiant en Jésus et Marie. »

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée