Dans la section: En souvenir

Soeur Laurette Leduc

-

« Heureux les doux, ils auront la terre en partage » Mt 5,4

Le 1er juin 2013, soeur Laurette Leduc,
en religion M.-René-de-Jésus,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 100 ans et 11 mois, dont 80 de profession religieuse.
Née à Saint-Timothée, Québec, elle était l’aînée des 8 enfants de Candide Leduc et de Laure Maher.

Avec ses sœurs et son frère, Laurette reçoit de ses parents, comme elle l’écrit elle-même, « une éducation basée sur la prière, la pratique des sacrements et des petites vertus : patience, oubli de soi, entraide, bonté...». Pensionnaires au couvent de St-Timothée, Laurette et sa soeur Flore, sont marquées par le dévouement des religieuses, leur amour du Seigneur. Elles veulent suivre leur trace et expriment à leurs parents leur désir d’entrer chez les sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Le 24 juillet 1931, les deux jeunes filles partent pour le noviciat.

Soeur René-de-Jésus  totalise 39 ans d’enseignement, d’abord au cours primaire puis, spécialisée en enseignement ménager, elle est professeur pendant 30 ans au cours secondaire dans les écoles de la CECM (Commission scolaire de Montréal) : Stadacona, Marie-Immaculée et à l’Institut de Pédagogie familiale, Outremont,  à East Angus et Disraeli. Parallèlement elle est assistante des mouvements : Croisade eucharistique, Ligue missionnaire et J.E.C. (Jeunesse étudiante catholique). Toujours positive, soeur René témoigne :

« Ces divers mouvements m’ont aidée dans ma vie spirituelle et dans mon apostolat; plus proche des enfants, on perçoit davantage leur générosité mais aussi leur misère. Les années de la Crise économique vécues avec soeur Marie Ermélinde, à l’école Hudon, m’ont beaucoup marquée. Cette religieuse était toute douceur avec les « malcommodes », toute attention pour les pauvres, toute bonté pour les personnes » - On dirait que soeur Laurette, sans s’en rendre compte, se décrit!

À l’âge de 60 ans soeur Laurette quitte l’enseignement. Les 30 années qui suivent, femme très responsable, elle est trésorière provinciale, chargée des employés et de la maintenance, de la supervision des travaux de restauration à Valleyfield puis à la maison mère. À 90 ans, soeur Laurette se retire à notre couvent de Ste-Martine où, toujours éveillée à créer des liens, elle rend divers services, particulièrement  comme réceptionniste; elle intensifie aussi son ministère de la prière.

Reçue à la résidence St-André de la Maison Jésus-Marie en 2006, ce ne sont que les deux dernières semaines de sa vie de centenaire que soeur Laurette sera alitée à notre infirmerie, apparemment inconsciente.

Quelle femme! Quel naturel! Quel don vaillant, entraînant d’elle-même!

« Soeur Laurette fut une femme présente à sa communauté, à sa famille, à ses anciennes élèves, à l’Église, au monde et même aux sports. Curieuse, elle avait le goût d’apprendre. Son esprit de service et sa bonté l’ont rendue attentive aux besoins de ses compagnes, l’ont fait se tourner vers les démunis et les moins favorisés. Son témoignage comme religieuse est précieux et stimulant.»

Pour tout le bien qu’elle a accompli, Seigneur, soyez remercié!

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche