Dans la section: En souvenir

Soeur Thérèse Martin

-

« Chaque matin, Seigneur, ta Parole me réveille ; chaque matin, elle me réveille pour que j'écoute comme celui qui se laisse instruire »  (Is 50,4).

Le 14 mai 2013 soeur Thérèse Martin,
en religion Lise-Marie,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 86 ans dont 64 de profession religieuse.
Née à Montréal, Québec, elle est la 2e des 5 enfants de Georges Martin et de Clara Lecompte.

Thérèse est baptisée et grandit dans la paroisse du Très Saint Nom de Jésus où les sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie enseignent. Elle y fait ses classes et apprend la musique. Sa mère, excellent pianiste, contribue par son talent au revenu familial. Les enfants vont à la messe tous les matins : ils demeurent à proximité de l’église. Son cours commercial bilingue terminé, Thérèse travaille comme commis de bureau, mais la vocation religieuse germe depuis longtemps. L’année suivante, à 19 ans, elle entre au noviciat des SNJM.

La carrière d’enseignante de soeur Lise-Marie se déroule comme professeur de piano et organiste pendant une trentaine d’année dans nos pensionnats de l’Épiphanie, Ormstown, St-Hilaire, Viauville, Mont-Royal et Longueuil. Dans les années ’70, soeur Thérèse découvre le Renouveau charismatique, elle en devient une ardente participante. « J’y ai appris à prier. » Après une année de ressourcement doctrinal et une autre à St-Jean-Baptiste,  Manitoba, elle vient à Beloeil comme responsable de la Maison de la Bible, apostolat qu’elle chérira particulièrement. « La Parole de Dieu est la nourriture quotidienne qui m’a toujours le plus soutenue. ». Soeur Thérèse est l’auteur d’une cassette : « Les chanteurs de la Parole », 8 textes bibliques en chansons.

À 65 ans soeur Thérèse  revient à Montréal. Pendant 9 ans, elle partage la vie communautaire des sœurs de la résidence Édouard-Montpetit et coordonne les activités musicales à l’Hôpital des convalescents de Montréal. Ses dernières années de vie active la voient à la maison mère d’Outremont, puis à la résidence de Boucherville où elle poursuit du bénévolat, particulièrement auprès de personnes âgées ou malades. À l’occasion, soeur Thérèse accompagne encore le chant liturgique.

La Maison Jésus-Marie de Longueuil accueille soeur Thérèse lorsque ses forces physiques et mentales diminuent au point qu’elle a besoin de soins attentifs.  Si la « Parole l’a réveillée chaque matin », Thérèse a pu écrire « Le Seigneur a toujours été tellement présent dans ma vie, que cela me suffit comme preuve de la Résurrection ».  C’est dans la foi qu’elle a pu faire le saut vers l’Infini.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée