Dans la section: Chez-nous

Gabrielle Lanteigne, une jeune centenaire heureuse

II y a deux semaines, le 4 janvier, ma tante Gabrielle a célébré son centenaire. Nous sommes allés la fêter chez elle, en compagnie de mes cousins et cousines et leur famille. Nous avions aussi avec nous sa soeur, ma tante Majella, qui a maintenant 102 ans et est en bonne santé. Les deux soeurs de mon père sont les dernières tantes que nous avons encore avec nous. Je me sens privilégié de compter deux centenaires dans ma famille !

Nous sommes allés témoigner notre affection et notre admiration à notre chère tante Gabrielle. Nous sommes émerveillés de la voir toujours aussi enjouée, sereine, amoureuse de la vie. Elle a vécu une belle vie, une vie bien remplie, une vie donnée en action de grâces. Je vous assure, je ne l'ai jamais entendue se plaindre, malgré ses petits malaises et ses séjours à l'hôpital. Elle a toujours vécu avec le sourire et la confiance dans la vie !

Ma tante Gabrielle a d'abord travaillé dans la comptabilité. À 20 ans, elle travaillait à la maison de courtage Geoffrion et elle était présente lors du krach boursier d'octobre 1929. Elle a vu la détresse s'emparer des gens.

À 21 ans et demi, elle est entrée dans la grande famille des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. C'était il y a 78 ans et demi ! Quelle fidélité ! Deux ans plus tard, elle prononçait ses vœux. Elle nous a dit combien elle a aimé enseigner. Elle aimait beaucoup les jeunes. Elle a aussi longtemps travaillé à la comptabilité dans sa communauté. Toujours, elle a été ouverte à la vie et renseignée sur ce qui se passait dans la société. II n'y a pas si longtemps, elle connaissait même mieux que moi les joueurs de hockey et leur numéro !

On ne réalise pas toujours les influences qui nous ont marqués dans la vie. Quand  j'étais tout petit, je me souviens de mes visites chez ma tante. Elle se faisait un plaisir de m'emmener dans son local de classe. Il y avait là un tableau et des craies de couleur. C'est là que j'ai regardé une goutte de sang dans un microscope pour la première fois de ma vie. Eh bien ! J'ai passé ma vie dans le monde de l'éducation. J'ai rencontré mon épouse Andrée et nous avons eu le bonheur d'avoir trois beaux enfants, qui sont maintenant des adultes.

-

À la célébration, à la belle chapelle de la Maison Jésus-Marie à Longueuil, j’ai exprimé à ma tante, devant les religieuses et notre famille, combien je trouve que sa vie est  « un hymne à l'Amour ». L'amour de Dieu, en Jésus et Marie, par la prière et l'adoration. L'amour des gens, particulièrement les enfants.

Merci, très chère tante Gabrielle, pour tout cet amour que vous avez répandu autour de vous ! Merci aux religieuses qui en prennent soin quotidiennement

Je laisse à ma tante les derniers mots qu'elle a prononcés en action de grâces:

Seigneur, je te reçois et je t'accueille par la joie que je donne.
Aimer à cause de l'amour, aimer gratuitement à cause de toi,
aimer pour faire chanter la vie des autres.
Merci pour les années que tu me donnes à te regarder venir à ma rencontre.
Merci pour la joie de vivre et de faire vivre.
Merci pour l'itinéraire que tu m'as tracé
et que je découvre au jour le jour encore, avec surprise.
Tu es l'essentiel, Seigneur! Que le reste de mes jours éclate de joie!

 André Lanteigne, répondant du service à l'enfance du secteur Mercier-Est

Photos de l'événement

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Un spectacle d’enfants sous le signe de la bonne humeur et de la joie de vivre
Belle marque de reconnaissance aux SNJM par l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL)
Retour poétique sur l’histoire d’un naufrage oublié
Octuor à cordes et chorale au programme de la Maison Jésus-Marie
Une saison de concerts bien chargée à la Maison Jésus-Marie
Un hommage à des « femmes de cœur et de passion »
La Famille Marie-Jeunesse à un tournant de son histoire
Un départ à la retraite plein d’émotions
Un rendez-vous fraternel pour garder la forme
Concert préparatoire réussi pour les élèves de l’école St-Edmond