Dans la section: En souvenir

Soeur Marie-Béatrice (Antonia Lamarche)

-

« Ô ma joie quand je suis partie pour la maison du Seigneur .» Ps 121

Le 1er février 2013, soeur Antonia Lamarche,
en religion Marie-Béatrice,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 90 ans dont 70 de profession religieuse.
Née à St-Lin, Québec, elle est la dernière des 14 enfants de Josaphat Lamarche et d'Albina Trudel.

Précédée de deux garçons, la petite Antonia apprend jeune à s’affirmer. A l’école elle réussit bien : elle termine sa 11e année au Couvent de St-Lin à 17 ans et entre dès l’été au noviciat des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Sa vocation est marquée par une expérience spirituelle :
«Vers le mois de mars, pendant ma 7e année, j’ai décidé de laisser le couvent et un jour, dans le grenier, j’ai trouvé le volume : Histoire d’un âme. Je tombe sur l’image où Thérèse prie pour un pécheur. Ce pécheur, c’était moi. Ce jour là, j’ai fait une telle expérience de Dieu, qu’au même moment, j’ai décidé de retourner au couvent  et de devenir religieuse. J’avais 13 ans,  et je n’ai jamais douté de ma vocation.»

Après 3 ans à l’enseignement, Soeur Marie-Béatrice, comme « maîtresse de discipline » est chargée du bien-être et des loisirs de nos élèves pensionnaires et externes pendant 18 ans: Couvent de Maskinongé, Pensionnat St-Lambert et Institut Jésus-Marie. Suivent 22 ans de vie missionnaire au Brésil où soeur Béatrice déploie son action pastorale auprès des familles des communautés de base. « On faisait la catéchèse aux adultes, ce qui est très gratifiant – tout était à base d’Évangile, parler de Dieu et le faire aimer... » Elle ne craint pas les longues distances et les routes poussiéreuses du Brésil pour partager la souffrance des personnes démunies, malades et isolées.

« Les difficultés, je les ai connues après mon retour de mission : dépaysée dans un monde où tout a changé; partie en 1966, revenue en 1987, on n’est plus sur la même longueur d’onde n’ayant pas vécu les mêmes événements. » A son retour du Brésil, à 65 ans, soeur Marie-Béatrice agit comme secrétaire et chauffeure au secteur Missions. Dès qu’elle le peut, elle ajoute du bénévolat. A 83 ans, retraitée à la Maison Jésus-Marie,  «elle besogne d’une main allègre, maniant aiguilles  et broches à tricoter jusque dans sa chambre d’infirmerie ».

Ce qui anime soeur Béatrice :
« Depuis mon appel à la vie religieuse, j’ai toujours essayé de vivre en la présence de Dieu sans jamais y arriver. Je vis l’amour privilégié de Dieu comme celui d’un Père plein de tendresse. »

Ce dont elle a témoigné:
« Marie-Béatrice était une femme de compassion, d’intériorité, de courage, de talents, de discernement, de communauté, de sagesse et d’espérance têtue »

 

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche