Dans la section: En souvenir

Soeur Marie-Thérèse Boyer

-

 « Tu comptes pour moi, tu as du prix à mes yeux et je t’aime » Is. 43, 4

Le 16 août 2012, soeur Marie-Thérèse Boyer,
en religion Marie-de-la-Trinité,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 89 ans dont 68 de profession religieuse.
Née à Saint-Louis-de-Gonzague, Québec,
elle était la 3e des 8 enfants d’Henri Boyer et de Germaine Sauvé.

Marie-Thérèse grandit heureuse dans une famille profondément croyante et unie. Elle fréquente le couvent de St-Timothée, puis l’école normale de Valleyfield. A 18 ans, conseillée par son Excellence le cardinal Paul-Émile Léger, alors curé de la cathédrale, elle entre au noviciat des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie.
« Ainsi je réalisais un rêve qui m’habitait depuis ma tendre enfance : offrir toute ma vie à Dieu pour mieux me sanctifier et suivre le Christ dans l’apostolat par l’éducation des jeunes. »

Durant 27 ans, soeur Marie-de-la-Trinité déploie son talent d’enseignante auprès des jeunes de la 2e année du cours primaire à la 12e du cours secondaire dans nos écoles de Montréal et en province. Elle anime avec élan les mouvements : Croisade eucharistique, J.E.C. (Jeunesse étudiante catholique) et Congrégation mariale.

« Si l’enseignement était une source de dynamisme pour moi, le 2e volet de ma carrière fut aussi intéressant. »
Après une formation aux universités de Montréal et St-Paul à Ottawa, Soeur Marie-Thérèse, successivement, est adjointe à l’office des Religieux de Montréal, oeuvre au Centre d’animation spirituelle pour l’est du Canada, à la direction de l’éducation permanente de la Conférence religieuse canadienne à Ottawa; elle revient à Montréal comme adjointe à l’Office de la famille puis au catéchuménat du diocèse de Montréal. Son expérience la mène au Centre d’intégration psycho-spirituelle.

« A la dernière étape de ma carrière, la psychothérapie occupait tout mon temps en clinique privée au Centre Benoît Lacroix avec les étudiants universitaires puis avec les couples ».
A 72 ans, soeur Marie-Thérèse trouve encore un chemin de service à St-Jérôme où elle vient habiter, dans une résidence de personnes âgées. « Elle offre des temps de ressourcement et apporte le Corps du Christ avec foi et amour » dans son milieu de vie et à l’hôpital.

Soeur Marie-Thérèse a 87 ans: « lentement la maladie a alourdi sa marche et meurtri son corps. » Retirée à notre infirmerie de Longueuil, elle redit sa foi :

« Seigneur, comme je suis ton enfant,
je crois en ta grande miséricorde.
Et je sais qu’un grand Amour m’attend
quand le dernier battement de mon cœur s’arrêtera ici-bas,
que ton Esprit d’amour me conduise directement
vers toi dans un face à face éternel et
que la Vierge Marie soit présente à cet ultime rendez-vous.
Que dans un élan maternel, elle me glisse tout doucement dans tes bras.
Ô Père, toi qui es Amour, Lumière, Tendresse et Miséricorde infinie. »

Autres articles récents dans la section En souvenir
Soeur Mary Ellen Collins
Sœur Denise Rivet
Sœur Madeleine Philie
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust