Dans la section: En souvenir

Soeur Lucie Laurendeau

-

«Nous rendons grâce pour votre persévérante espérance en notre Seigneur Jésus Christ. »  (1 Th. 1, 2-3)

Le 28 mai 2012, soeur Lucie Laurendeau,
en religion M.-Jean-Dominique,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 95 ans dont 73 de profession religieuse.
Née à St-Barthélemy, Québec,
elle était la fille d’Édouard Laurendeau et de Virginie Bérard.

Lucie perd sa mère à sa naissance. La famille comptait déjà plusieurs enfants; Raymonde, qui précédera Lucie dans la Congrégation SNJM, avait alors 3 ans. Six mois après le décès, le père se remarie avec une cousine de la défunte. Cette dame courageuse élèvera 11 enfants dans une atmosphère de foi et de travail. La vocation de Lucie  grandit avec elle : elle étudie à l’école paroissiale où enseignent les SNJM; la famille reçoit à l’occasion les visites de 7 tantes SNJM, trois sœurs de la mère et quatre de la belle-mère.

Après son brevet supérieur obtenu à Joliette, chez les CND, Lucie, à 19 ans, entre au noviciat. Elle note « Le noviciat m’a exaspérée » mais, philosophe, elle ajoute : « je savais que ce n’était que pour un temps ». Dès que soeur Jean-Dominique peut enseigner, ses désirs sont comblés. Pendant 36 ans, elle enseigne dans nos écoles primaire et secondaire, au secteur public et au privé : Beauharnois, Longueuil, Montréal, Waterloo, Sherbrooke, St-Hilaire, St-Lambert, La Patrie... « Elle s’est donnée corps et âme à l’instruction et à l’éducation de la jeunesse avec dévouement, esprit d’initiative et créativité. »

A 57 ans, soeur Lucie, après une année sabbatique, rend différents services à l’extérieur comme à l’intérieure de la communauté : « Mère » de 6 à 7 orphelins d’une des maisons familiales d’Youville, aide pour un couple âgé, assistante d’une dame paralysée, coiffeuse de nos sœurs,  sacristine, réceptionniste, couturière, ministre de la communion... « Soeur Lucie était toujours prête à aider qui que ce soit avec beaucoup d’amabilité. » Nos maisons d’East-Angus, Valleyfield, Ste-Martine connaissent son dévouement et son entrain.

Soeur Lucie confie : « Jésus est le centre de ma vie, à la manière d’un feu intérieur : avec Lui tout se simplifie. Son amour triomphe de tous nos déboires, de nos défauts, de nos découragements, de nos inerties. Avec Lui, tout devient possible. »

A 86 ans, soeur Lucie entre à l’infirmerie de la Maison mère. Pendant 9 ans, on voit progressivement ses forces physiques et mentales la quitter. Elle décède à la Maison Jésus-Marie de Longueuil.

Elle avait témoigné de son amour de l’Eucharistie et de son Espérance.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Soeur Mary Ellen Collins
Sœur Denise Rivet
Sœur Madeleine Philie
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust