Dans la section: En souvenir

Soeur Huguette Poiré

-

« Qui veut devenir grand, sera votre serviteur. » (Mt 20, 26)

Le 3 avril 2012, soeur Huguette Poiré,
en religion Marie-Donat,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 82 ans dont 61 de profession religieuse.
Née à Thetford-Mines, Québec, elle était la fille de Donat Poiré et de Héléna Paradis.

Huguette vient d’une famille nombreuse. Après sa 8e année au Pensionnat de Disraéli, elle reste à la maison pour aider aux tâches ménagères. Elle connaît les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie chez qui elle a étudié. De plus sa soeur aînée, Simone,  y a fait profession. À ses 18 ans, elle demande son entrée au noviciat.

Soeur Marie-Donat est travaillante et débrouillarde. Pendant 17 ans, elle alternera, selon les maisons et les besoins, entre les services de cuisinière, buandière, réfectorière, aide infirmière et travail sur la ferme.  Elle « établira » sa demeure au couvent du Mont-St-Hilaire pendant 25 ans où elle cumulera les tâches de cuisinière, buandière, responsable de la maintenance et chauffeure : c’est une femme active, qui sait se prendre en main. De là soeur Huguette est nommée pour la résidence Jésus-Marie de Sainte-Martine. Elle poursuit son service communautaire comme chauffeure et chargée de la maintenance.  Elle y met tout son cœur.   Après 18 ans de service, alors qu’on parle de la fermeture de la maison, elle doit quitter. Pour plusieurs, soeur Huguette faisait partie du « paysage » environnant. D’elle on écrira:

« Soeur Huguette a fait preuve d’un grand sens des responsabilités. Elle répondait avec joie aux services demandés. Elle manifestait beaucoup de ténacité au travail. C’était sa façon à elle de montrer que Dieu continue de travailler dans le monde par son service. Son emploi la mettait en contact avec plusieurs personnes de l’extérieur. Sa joie, sa spontanéité, ses réparties lui ont permis d’avoir beaucoup d’ami-e-s. »

Accueillie à la Maison Jésus-Marie de Longueuil, le travail, pour soeur Huguette, a pris une autre dimension : celui du dépouillement intérieur qu’apporte un cancer rapidement généralisé...

Tant d’ardeur à offrir au Seigneur!

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche