Dans la section: Prières et réflexions

Conversation stimulante

Bonjour ! 

Et j’ai le goût d’ajouter Bonjour Mars ! Bonjour Printemps ! Bonjour Soleil !  

La fin de semaine dernière, j’ai rencontré, tout à fait par hasard, Sœur Aline Ratelle, s.n.j.m. dans un centre d’achats à Montréal. Accompagnant notre plus jeune fils, j’ai eu tout le loisir de jaser avec elle en l’attendant. Si vous vous souvenez bien, elle a été parmi les dernières de la communauté des Sœurs des Saints-Noms de Jésus et de Marie à quitter le couvent à Sainte-Martine.

Elle demeure maintenant à Montréal avec une cinquantaine de religieuses. Beaucoup sont âgées et malades, plus particulièrement, Sœur Huguette Poiré, que certains d’entre vous connaissent puisqu’elle a demeuré à Sainte-Martine et qu’elle se recommande à nos prières. (Sr Huguette est décédée le 4 avril 2012). J’ai aussi appris que Sœur Marthe Carmel, après un certain temps de repos, avait accepté le rôle de supérieure.

Tout au long de notre conversation, j’étais impressionnée par Sœur Aline, une femme de plus de 80 ans probablement, à l’intelligence vive, lucide et porteuse de lumière. Je l’avais côtoyée lors du Congrès eucharistique en 2008 à Québec où elle avait été très active, et on se souvient de ses capsules préparatoires que nous avions affichées sur le site Internet.

Dans l’échange que nous avons eu, ce qui m’a frappée, c’est la chance qu’elle et ses compagnes religieuses avaient – en comparaison aux personnes en centres d’hébergement classiques– de pouvoir exercer leurs talents et d’être utiles à leur communauté. Bien qu’elles aient en commun une souffrance : la solitude. Quant à elle, Sœur Aline s’occupe du domaine informatique et est responsable de la comptabilité en regard des fournisseurs pharmaceutiques.

Ça me rappelait Jean Vanier et L’Arche, un mouvement dans lequel les personnes ayant une déficience intellectuelle partagent leurs talents avec leurs assistant-e-s et vivent ensemble dans la paix et la dignité.

Nous avons tous des déficiences, des limites… nous avons tous des talents, des dons. Sa communauté incarne un aspect d’une Arche où s’accomplit l’être humain. «Aimer et être aimé» dixit Jean Vanier. Et il est beaucoup plus facile d’aimer par le biais de nos talents que par le biais de nos incompétences. Nous sommes heureux et heureuses lorsque nous utilisons le meilleur outil qui soit : nos forces et lorsque nous laissons à d’autres le soin de pallier à nos faiblesses.

Merci Sœur Aline pour la réflexion que vous avez provoquée!

Suzanne Crête-Legault


Soeur Aline Ratelle
Autres articles récents dans la section Prières et réflexions
Développement et Paix – Caritas 17 avril : Journée internationale des luttes paysannes
Développement et Paix – Caritas | Êtes-vous Partagens?
Billet spirituel-Avril 2018
Prière-Réflexion : Poussière d’étoiles
7e semaine pour l’eau – L'eau : un appel à la bénédiction des personnes bienveillantes !
6e semaine pour l’eau – Les robinets ouverts de l'Amérique latine
5e semaine pour l’eau - BIEN VIVRE : LA VOIE QUI MENE A L’ESPOIR – une perspective équatorienne!
4e semaine : LA LUTTE QUOTIDIENNE POUR L'EAU, SURTOUT CELLE DES FEMMES
Semaine 3 pour l'eau
Semaine 2 pour l'eau