Dans la section: En souvenir

Soeur Louise Rhéaume

-

« Je vous ai choisis pour que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. » (Jn 15, 16)

Le 9 février 2012, soeur Louise Rhéaume,
en religion M.-Luce-Monique,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 71 ans dont 48 de profession religieuse.
Née à Salaberry de Valleyfield, Québec, elle était l’aînée des deux filles de Jean-Paul Rhéaume et de Lucienne Galarneau.

Élevée avec ses tantes, ses oncles maternels, ses grands-parents et des pensionnaires, Louise nous dit avoir appris « l’ouverture aux autres, le respect des différences, le travail de maison ». « Élève studieuse, appliquée et disciplinée », elle fréquente les écoles de la municipalité puis l’École normale de Valleyfield.

A 21 ans, Louise entre chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie où elle a étudié. Elle y reçoit le nom de soeur M.-Luce-Monique. Suivent 14 ans d’enseignement au niveau primaire et quelques années d’études spécialisées. Soeur Louise a 40 ans lorsqu’elle s’oriente vers la pastorale paroissiale et scolaire, mission remplie pendant 23 ans avec une compétence exceptionnelle particulièrement dans la paroisse de son baptême : Immaculée-Conception de Bellerive. On viendra l’y chercher pour lui demander le service d’animatrice locale à la Résidence Albani. Dès ses 66 ans, la maladie l’obligera à renoncer à la vie active.

Les témoignages élogieux rendus à soeur Louise, aux différentes étapes de sa vie, sont nombreux. Retenons ici quelques paragraphes des paroles de l’aumônier qui a connu Louise pendant les dernières années de sa vie :

« Soeur Louise était une chercheuse de Dieu, elle en avait fait son absolu et voulait le faire connaître aux autres, dans la connaissance de la catéchèse et dans l’expérience pastorale. »

« Femme charismatique par sa présence, son regard, sa grande intensité, même malade; je n’oublierai jamais son sourire souffrant. (Rappelons) ses succès auprès de ses élèves. D’un entregent facile, elle savait aider ses consoeurs qui vivaient autour d’elle. Tel un arbre émondé, elle a su porter des fruits et des fruits en abondance. »

« Soeur Louise a fait l’expérience du désert : une traversée de quatre ans, une maladie dégénérative... elle a eu besoin de la manne... du pain de chaque jour...Purification qui s’installe sans préavis et surtout à l’improviste et sans invitation. »

« Elle repose en paix et en toute sérénité dans l’amour qu’elle a commencé à vivre en ce monde et qui se poursuivra éternellement. ».

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche