Dans la section: En souvenir

Soeur Éliane Boulais

-

« Votre Père sait ce dont vous avez besoin »  Mt 6, 32

Le 15 novembre 2011, soeur Éliane Boulais,
en religion M.-Rose-Andrée,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 78 ans dont 53 de profession religieuse.
Née à St-Hilaire sur le Richelieu, Québec,
elle était l’aînée des quatre enfants d’Achille Boulais et de Laura Desjardins.

Après ses études aux couvents de St-Hilaire et de Longueuil et à l’École Normale de Saint-Lambert, Éliane enseigne deux ans dans sa paroisse natale avant d’entrer dans la Congrégation SNJM.  À sa profession religieuse, soeur Rose-Andrée est nommée titulaire en 4e, 5e, 6e années du cours primaire, puis après son année de juniorat, elle entreprend une carrière de 40 belles années comme professeure de mathématiques au cours secondaire. Sœur Éliane sera, pendant 19 ans, appréciée par professeurs et élèves dans les Écoles de Valleyfield et de Bellerive; elle saura y  allier des activités syndicales, pas toujours faciles. Les 13 années suivantes, c’est au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, Outremont,  que se déploie son enthousiasme toujours vivant. Avec quelle attention, quel soin elle peaufine sa préparation de classe! Auprès de ses étudiantes, elle est compétente et tenace, éveilleuse d’intérêt, bonne, compréhensive.

Pendant 15 ans, dont 3 ans comme animatrice locale, tout en enseignant, soeur Éliane accepte des services communautaires, particulièrement à la Résidence Édouard-Montpetit. Partout où elle passe, ses talents d’artiste, sa créativité rehaussent en beauté et en délicatesse, les fêtes communautaires. D’agréable compagnie, ouverte aux autres, Éliane lie des amitiés profondes, fidèles, avec des consoeurs et les membres de leurs familles. Elle sait partager son désir de Dieu : « Il sait exactement ce qui est juste et bon pour nous. »

Des témoignages entendus, nous récoltons :
« Aimée et aimante, sœur Éliane rayonnait une présence pacifique et bienfaisante. »  « Éliane ne parlait pas négativement des autres; elle était respectueuse et évangélique, ouverte aux nouveautés», « discrète, simple, femme d’écoute... » « Sa spiritualité était adulte, profonde. »

Accueillie à notre infirmerie, alors que la maladie progresse rapidement et que ses capacités physiques se dérobent, Éliane garde un goût de vivre étonnant; elle est pleine de reconnaissance pour les soins reçus; elle demeure courageuse même si parfois les larmes coulent.

Le quotidien, Éliane l’aura vécu pleinement jusqu’au bout, si bien que nous n’attendions pas un départ si rapide! Maintenant auprès de Jésus et de Marie qu’elle chérissait, sa prière rejoint sûrement le souhait qu’elle avait écrit à une compagne: « Je vous souhaite l’ouverture aux appels de l’Esprit afin de vivre à plein le quotidien. » 

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche