Dans la section: Chez-nous

Deux équipes exceptionnelles de professeurs

Bien que j’appartienne à l’École de musique Vincent-d’Indy, mon premier dossier est de  m’occuper  du  Département  musical  du  Pensionnat  Saint-Nom-de-Marie.  Depuis 1981, j’ai été en mesure de connaître presque tous les professeurs. Alors, j’aimerais vous faire part d’une aventure exceptionnelle.

Comme  bénévole,  j’ai  accompagné  la messe  dominicale  à  Tanguay  pendant  huit ans, ce qui m’a permis de connaître le monde des  femmes  incarcérées.  Pour  des  raisons providentielles,  j’ai  bifurqué  du  côté  des  ex-détenus  en  réhabilitation.  Cependant,  je continue  de  m’occuper  de  deux  femmes maintenant  en  libération  contrôlée.  L’une d’elles  a  une  très  belle  voix  et  une  oreille musicale  qui  lui  permet  de  chanter  tout  ce qu’elle veut et de jouer par oreille sur la flûte à  bec,  ténor  en  particulier,  tout  ce  qu’on  lui fredonne. Un  jour, elle me manifeste le désir d’avoir  cet  instrument.  Un  rêve!  Sans  trop savoir à quoi m’attendre, je lui promets qu’un jour  je  lui en  trouverai un. Depuis  janvier,  je rêve avec elle sans qu’elle le sache.

Un courriel envoyé à  tous nos professeurs, environ  quatre-vingt-dix,  leur  demandant  si quelqu’un d’entre eux avait une  flûte  ténor à me  donner  reste  sans  réponse.  Après  un second  essai,  une  idée  me  vient  à  l’esprit : « Si chaque professeur me faisait parvenir 1$ je  pourrais  acheter  une  flûte  neuve  d’une valeur de 100$ pour la donner à cette femme atteinte  psychologiquement  dans  tout  son être. » Croyez-le ou non, deux jours après ma demande, j’ai en main 192,73 $.

Émerveillée, émue aux larmes, je manifeste ma  joie  à  tous  les  professeurs,  y  compris  à la Direction  qui  m’a  permis  de  réaliser  cette initiative,  et  je  commande  la  flûte  en question.  Le  surplus  de  l’argent  ira  à  cette dame  par  l’entremise  de  son  intervenante chargée  d’administrer  ses  biens. 

Quelle équipe  exceptionnelle  nous  avons  dans  nos deux  Écoles  privées!  Générosité,  amour  et souci  des  autres,  quelles  que  soient  leur couleur,  leurs  conditions  de  vie  et  leurs croyances,  c’est  cela  que  l’on  essaie d’inculquer  à  nos  élèves  peut-être  riches  en avoir mais… qui sait?

Violette Blais, s.n.j.m.

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Un spectacle d’enfants sous le signe de la bonne humeur et de la joie de vivre
Belle marque de reconnaissance aux SNJM par l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL)
Retour poétique sur l’histoire d’un naufrage oublié
Octuor à cordes et chorale au programme de la Maison Jésus-Marie
Une saison de concerts bien chargée à la Maison Jésus-Marie
Un hommage à des « femmes de cœur et de passion »
La Famille Marie-Jeunesse à un tournant de son histoire
Un départ à la retraite plein d’émotions
Un rendez-vous fraternel pour garder la forme
Concert préparatoire réussi pour les élèves de l’école St-Edmond