Dans la section: Actualités

Qui se souvient de la Reine de Mai?

Quand on énumère les douze mois de l'année, on remarque que mai se prononce sans effort. Doux à l'oreille comme la brise printanière, tendre comme l'herbe naissante, il est le mois tout indiqué pour maints événements.

À l'ancien couvent de Beauharnois, dirigé par les Sœurs des Saints Noms de Jésus et Marie, on profitait de cette période pour souligner les plus méritantes en catéchisme, un enseignement qui faisait partie de tous les programmes scolaires. Les notes étaient pour donner une moyenne générale. Celle qui avait le pourcentage le plus élevé recevait le titre de REINE DE MAI.

De la première à la dixième année, les élues recevaient tous les hommages royaux lors d'une journée leur étant spécialement consacrée. Dans la grande salle du couvent, décorée pour la circonstance, avait lieu le couronnement en présence des dignitaires. Dès leur entrée, les premières notes d'une pièce musicale au piano les accueillaient accompagnées du grand salut des élèves tout de blanc vêtues. Durant la cérémonie, chacune recevait sa couronne, récompense de son travail assidu. Après la cérémonie, des photos du groupe étaient prises à l'extérieur, seuls souvenirs de cette journée empreinte de grands moments.

En juin avait lieu la procession de la Fête-Dieu. À cette occasion, les élues étaient représentées par le drapeau les identifiant, dernière manifestation de cet événement tout spécial.

Si le joli mois de mai voulait bien nous envelopper de sa douceur, comme tout deviendrait plus facile. En bien des endroits naguère, durant le mois de mai consacré à Marie, les mères de famille ornaient la niche qui se trouve au bas des croix et devant une statue ou une image de la Vierge, vieillards et enfants récitaient le chapelet tous les soirs. Puis on chantait en plein air des hymnes et des cantiques. Évidemment que cette dévotion se terminait par le célèbre « C'est le mois de Marie, c'est le mois le plus beau, à la Vierge Marie, faisons monter ce chant nouveau... ». Cette dévotion est encore maintenue dans certaines paroisses de notre région.

Yvon Julien avec la collaboration de Lise Montpetit 
 du site internet du diocèse de Valleyfield : www.diocesevalleyfield.org

Photo prise à Winnipeg en 1965
Autres articles récents dans la section Actualités
Concert reconnaissance aux SNJM réussi pour l’Ensemble vocal Polymnie
Une invitation à l’action solidaire SNJM
Sr Claudette Bastien a représenté le Canada à une rencontre sur les migrants et réfugiés au Vatican
175 ans en solidarité pour une action libératrice
Le Phare de Longueuil souligne la qualité d’engagement de Sr Suzanne Leclaire, snjm
« Quel bonheur de retrouver cet univers sensible au développement global des jeunes filles… »
Parcours d’une femme engagée en catéchèse continue
Les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie reçoivent la médaille de l’Assemblée nationale
Comité Justice et Paix : une année stimulante sur des thèmes phares pour les SNJM
De multiples façons d’aider… les immigrants