Dans la section: Chez-nous

Visite à Windsor

À la fin de février, j’ai eu la chance de visiter, avec deux membres du CATHII, la Maison Angela Rose à Windsor, Ontario. C’est en 2008 que s’ouvrait ce lieu d’hébergement pour les personnes réfugiées et les victimes de la traite.

Alexandra Ricard-Guay, Diane Latremouille, Louise Dionne
Claudette Bastien, Diane Latremouille, Suzanne Mallette, Helen Petrilmoux, Gloria Drouillard

Grâce au don généreux de la maison par les sœurs ursulines, les sœurs SNJM de Windsor réalisaient leur rêve de mettre sur pied un lieu d’accueil pour les personnes réfugiées en attente de statut.Ce refuge, d’une capacité de huit personnes, accueille surtout des femmes et des enfants. Des hommes sont acceptés à l’occasion.

Les sœurs les accompagnent dans leur démarche pour obtenir leur statut de réfugiés mais aussi répondent à leurs multiples besoins. Souvent, ces réfugiés ou ces victimes de la traite, arrivent avec seulement les vêtements qu’ils portent. Aussi, ils ont besoin de tout : d’être vêtus, nourris, d’accompagnement dans des centres spécialisés, d’interprètes et plus tard de se trouver un logement.

Ce refuge tenu par nos sœurs répond vraiment à un besoin essentiel à cause de sa situation stratégique en face de la ville américaine de Détroit. Nous avons été impressionnées par leur travail d’accueil et de compassion !

Claudette Bastien s.n.j.m.


 

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Une centenaire bien entourée
Trois frangines en récital
Une fête des anniversaires inspirante pour célébrer la vie
Rencontre poétique à la Maison Jésus-Marie
Un récital inoubliable de Jean Saulnier
Une activité de détente ouverte à toutes!
Un « clavier romantique » qui a subjugué son auditoire
Comprendre l’action sociale avec l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal
Réflexion et exercice de mémoire sur la vie, les engagements…
S’ouvrir aux autres par les prières issues de religions orientales et du judaïsme