Dans la section: En souvenir

Soeur Berthe Maheu

-

«Une femme prend du levain et l’enfouit dans trois mesures de farine,
 si bien que toute la masse lève. »
Lc 12, 20-21,

Le 25 décembre 2010, soeur Berthe Maheu, en religion M.-Pierre-Eugène, est entrée à la maison du Père.

Elle avait 93 ans dont 73 de profession religieuse.
Née à St-Louis-de-Gonzague, Québec, elle était la 5e des 13 enfants de Pierre Maheu et de Valentine Daoust.

Berthe grandit au milieu de ses 11 sœurs sur la ferme de ses parents, alors que le dernier, un garçon tant désiré, meurt accidentellement à l’âge de 10 ans. On y apprend le travail, la vaillance, la foi : «Mes parents étaient des chrétiens courageux. La journée se terminait en famille par le chapelet et la grande prière du soir. Ma mère secondait mon père dans le travail de la ferme; elle passait ses soirées à confectionner manteaux, robes et sous-vêtements pour ses filles.»

Berthe fréquente l’école du rang puis le couvent de la paroisse jusqu’à l’obtention du brevet supérieur du Bureau Central. «Dès l’âge de 9 ans j’ai communiqué à mon professeur de classe mon rêve d’être religieuse un jour. Elle m’a dit qu’il se réaliserait. Je n’ai jamais changé d’idée et n’ai jamais remis ma vocation en question depuis.»

Un mois avant ses 17 ans, Berthe vient rejoindre sa soeur Flore, chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Elles sont les 2 premières à partir de la maison paternelle.  Soeur Pierre-Eugène commence sa carrière d’enseignante auprès des enfants de l’École Baril. Elle y est heureuse. Après 7 ans, «On m’a demandé si j’accepterais d’enseigner les sciences ménagères. J’ai réfléchi et j’ai accepté de changer d’orientation».

Pendant 30 ans, soeur Berthe, relève le défi, elle est très appréciée de ses grandes élèves, dont plusieurs ont gardé contact. Parallèlement à sa tâche, elle se spécialise : Bac. en Pédagogie familiale, Licence en Hygiène, Bac. en Pédagogie... Soeur Berthe se décrit comme « timide et courageuse, avec le sens du devoir»  et avoue «vivre de l’inquiétude devant les changements de la vie».

Une 2e carrière verra soeur Berthe demeurer auprès de la jeunesse : aide bibliothécaire pendant 19 ans à Vincent-d’Indy puis au Pavillon St-Lambert; «dévouée, discrète, fidèle au poste, toujours présente aux jeunes, son cœur d’éducatrice ne semble pas vieillir». A 75 ans, après 56 ans dans l’éducation, soeur Berthe prend sa retraite tout en restant active : elle aide aux services communautaires.

Saura-t-elle, à 88 ans, lorsqu’elle se retire au Pavillon Saint-André de la Maison Jésus-Marie,  mettre fin à son attention aux personnes qui l’entourent? «A l’affût des services à rendre à des compagnes malades, au temps des corvées, à l’organisation de fête...  participation très ajustée, avec beaucoup de discrétion, elle ne s’impose jamais, elle arrive au bon moment». 

Même malade, retenue à la chambre, elle continue d’être attachée à la prière communautaire à laquelle elle s’unit par le truchement de la télé en circuit fermé : moment intense de recueillement et de ressourcement : «J’ai toujours puisé ma force dans la prière, particulièrement dans l’Eucharistie». Le Seigneur est venu répondre à l’aspiration qu’elle formulait : «Venez me chercher!»

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée