Dans la section: En souvenir

Soeur Juliette Lafortune

-

« Jésus grandissait en sagesse, en taille et en faveur auprès de Dieu et auprès des hommes. » Luc 2, 52.

Le 21 décembre 2010, soeur Juliette Lafortune,
en religion Ulbald-Marie,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 94 ans dont 74 de profession religieuse.
Née à St-Roch-de-l’Achigan, Québec, elle était la 4e des 10 enfants de Ulbald Lafortune et de Clara Roy.

Le père du Juliette, amant de la nature, choisit, après un cours commercial, la culture de la terre au Ruisseau St-Jean; il s’établit sur la ferme avec son épouse, ancien maître de poste. Sept filles naissent à tour de rôle... avant que ne viennent les trois garçons ! On grandit en s’aidant et «tous les soirs, la famille s’agenouille pour la prière; souvent elle fait la neuvaine à la Croix du chemin».

La foi fait partie du quotidien, de même que l’instruction.  «L’histoire familiale dit que quatre des tantes de Juliette et ses sœurs ont enseigné à la petite école du Ruisseau St-Jean, près de la maison familiale». C’est donc à cette école que Juliette commence ses classes, développe sa foi et prend le goût d’enseigner!

Juliette a 18 ans; avec sa soeur Claire, elles entrent chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie... Trois autres filles les suivront dans la même Congrégation alors qu’une autre devient Soeur Grise de Montréal. Après sa profession religieuse, soeur Ulbald-Marie commence 36 années d’enseignement aux enfants du primaire dans nos diverses écoles, suivies de 4 années de suppléance à Repentigny, totalisant une œuvre de 40 ans dans l’éducation.

Au cours de sa carrière, la prime de l’inspecteur lui revient deux ans de suite : « Je n’ai jamais rien vu de si bien! », témoignage-t-il. «Elle avait beaucoup d’ascendant sur ses élèves, savait adapter son enseignement pour assurer leur progrès et leur réussite». Elle communiquait aux enfants sa grande dévotion à la sainte Vierge Marie.
 
Nommée pour l’Épiphanie, soeur Juliette en plus d’être sacristine, rend divers services car elle est de commerce facile avec son entourage. Elle s’y dévoue pendant 11 ans. À partir de 1989, à la maison mère, quoique retraitée, elle demeure disponible selon les besoins et selon ses forces.  On apprécie la douceur de cette femme fraternelle, aimante et sympathique.

Elle a 82 ans lorsqu’elle est admise définitivement à notre infirmerie. «Depuis l’âge de 10 ans et jusque dans sa chambre de malade, elle honore la Sainte Famille et a un attrait particulier pour les représentations de Jésus adolescent.»  «De santé fragile, soeur Juliette est résignée devant l’épreuve et exprime sa foi au Seigneur Jésus.»  «Très attachée à sa famille », elle rejoint auprès du Seigneur ceux et celles qui l’ont déjà précédée.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée