Dans la section: Bienvenue sur le site SNJM

Aqua au Musée de la civilisation: le sacre de l'eau

«L'eau est l'élément qui nous lie tous,

au-delà de la politique ou de la religion»
indique Fernand Rainville, le metteur en scène de l'exposition Aqua.

Le Soleil, Yan Doublet

Vous vous souvenez sans doute que Guy Laliberté, grand esprit du Cirque du Soleil, s'est rendu dans l'espace. Vous souvenez-vous pourquoi? C'était pour attirer tous les regards sur sa fondation, One Drop, qui veut sensibiliser les gens à l'importance de préserver et de partager l'eau. La fondation pose maintenant un geste éducatif avec Aqua: un voyage au coeur de l'eau, qui s'installe au Musée de la civilisation de Québec (MCQ) jusqu'en avril.

À cette occasion, Aqua s'enrichit d'une nouvelle activité. Eau quotidien, un atelier éducatif créé par Suzanne Hardy du MCQ, permettra aux 7 à 77 ans d'apprendre une foule de données intéressantes sur le rôle de l'eau dans la production des biens de consommation (1000 litres pour faire un jeans d'enfant, 200 litres pour produire une banane, 15 litres pour tirer la chasse d'une toilette...). L'atelier sera accessible aux groupes scolaires et durant les fins de semaine.

L'expérience Aqua est en trois temps. Une goutte d'eau lumineuse nous est remise dans l'antichambre. Des ombres d'enfants apparaissent sur un rideau de pluie, qui s'ouvre pour nous laisser entrer dans un grand espace circulaire, qui rappelle la piste du cirque. Au centre se trouve une source d'eau et autour de nous, des projections sur 360 degrés. Dans nos oreilles retentit la musique caractéristique du Cirque du Soleil - percussions indigènes, chants en langage inventé, etc. - .

«Je voulais redonner une dimension sacrée à l'eau», indique le metteur en scène, Fernand Rainville. Il souhaitait créer un effet de catharsis autour du puits central qui, rappelle-t-il, est le point de ralliement de bien des villages.

Les images de baignade, d'enfants, de nature et de pollution, appuyées par la musique tour à tour dansante ou dramatique, se succèdent sur les écrans. Puis l'installation devient interactive, les mouvements des visiteurs ayant un effet direct sur l'écran.

«Avec Aqua, One Drop propose une autre façon de faire de la muséologie, [...] qui vise l'engagement des visiteurs», indique Michel Côté, directeur général du MCQ. Un engagement physique, émotif et concret puisque au sortir de la pièce ronde, les gens seront invités à changer une de leurs habitudes de consommation en s'inscrivant sur le site de One Drop.

«Nous voulons que les gens soient informés et sensibilisés, pour qu'ils puissent devenir des haut-parleurs et en sensibiliser d'autres», indique Lili-Anna Peresa, directrice de One Drop. L'exposition, qui a déjà été présentée à Montréal et à Ottawa, se déplacera en Nouvelle-Zélande, en Australie et aux États-Unis, en 2011 et au-delà.

Tous les détails aux sites du Musée de la civilisation et de One Drop 

Inspiré de l'article de Josianne Desloges,
collaboration spéciale
Le Soleil
Autres articles récents dans la section Bienvenue sur le site SNJM
Un concert aux couleurs de l’Amérique du Sud avec Harpissimo-Québec
Une religieuse SNJM représente les évêques canadiens au forum de la section Migrants et réfugiés à Rome
Une année commémorative stimulante pour les 175 ans des SNJM
Un moment de reconnaissance du Phare de Longueuil à Sr Suzanne Leclaire
De belles retrouvailles et découvertes aux activités du Mois de l’archéologie
Mission : éducatrice de la foi
Les jeunes de l’école Félix-Leclerc transmettent leur joie de vivre «musical»
L’Orchestre symphonique de Longueuil rend hommage aux SNJM
Une reconnaissance publique décernée aux SNJM pour leurs 175 ans
Plongée dans les eaux de la mémoire avec le Cercle des poètes de la Montérégie