Dans la section: En souvenir

Soeur Paulette Gamache

-

« Agrée, Seigneur, en ta présence, le murmure de mon cœur » Ps 19,15
 
Le 13 octobre 2010, soeur Paulette Gamache,
en religion M.-Émilia-du-Crucifix,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 94 ans dont 75 de profession religieuse.
Née à St-Calixte, Québec,  elle était la 3e des 11 enfants, dont 9 filles,
d’Abondius Gamache et d’Émilia Courtemanche.

Paulette Gamache, apprend jeune la prise de responsabilités et l’organisation du travail. Une de ses cadettes rappelle :
«Papa cultivait 7 arpents de fraises et, en saison, 25 cueilleurs venaient y travailler. Lorsqu’il s’absentait, c’était Paulette qui le remplaçait pour surveiller les travailleurs et s’assurer que tout se faisait dans l’ordre, sans sauter un rang. Imaginez, on devait fournir deux livraisons par jour!»  C’était avant ses 17 ans!

La vocation religieuse fleurit dans la famille : 5 Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, une Soeur du Précieux-Sang et un Oblat de Marie-Immaculée. A 17 ans, Paulette décide de rejoindre ses deux aînées SNJM et deux ans plus tard, sous le nom d’Émilia-du-Crucifix, elle commence une carrière de 42 ans comme éducatrice, dans l’enseignement, la pastorale et quelques années comme responsable des élèves. Parallèlement elle poursuit ses études pour l’obtention de brevets d’enseignement, licence en Hygiène, Bac. ès Arts et Bac. en pédagogie.

« Soeur Émilia, responsable des grandes pensionnaires, nous donnait de baigner, après la rigueur des heures de classe, dans une atmosphère de détente et de chaleur familiale. Comme nous étions heureuses!», témoigne une de ses anciennes élèves.

Pour ses compagnes religieuses, elle organise des cours de yoga, on est au début des années 70... : Paulette sait se mettre au blanc pour obtenir des permissions.

À 63 ans, soeur Paulette est nommée à la Maison mère et dès l’année suivante, elle en assume, pendant 6 ans, la coordination générale puis ne refuse pas une année sabbatique passée chez nos sœurs du Manitoba. À son retour, elle sert comme supérieure locale à Ste-Martine et à la résidence Goyer. Que de voyages elle a organisés pour ses sœurs et, dit-on, elle-même n’en a pas manqué un, pour ne nommer que l’ouverture de l’île aux Puces au pays de la Sagouine, Bouctouche, N.B., les Îles de la Madeleine, les Îles Mingan sur le bateau de Monsieur Roland Jomphe, l’Ouest canadien pour y visiter sa soeur religieuse... et son dernier: Jérusalem.
  
À 78 ans,  sa retraite s’écoule dans des services communautaires, particulièrement à la Maison mère. La maladie vient la rencontrer à 86 ans. Après plus de 7 ans aux infirmeries, Paulette sait que son heure approche « Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi à ma dernière agonie », l’entend-on répéter, murmurer, jusque dans sa demi conscience.  Notre Bienheureuse Marie-Rose peut présenter au Seigneur cette fille, calme et sereine, qu’elle a modelée avec amour au long des années.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Gisèle Marcil
Sœur Gisèle Lalande
Soeur Mary Ellen Collins
Sœur Denise Rivet
Sœur Madeleine Philie
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland