Dans la section: En souvenir

Soeur Laurence Hogue

-

«Comme une biche altérée soupire après l’eau vive, ainsi mon âme aspire après Toi, mon Dieu! » Ps 42, 2.

Le 30 août 2010, soeur Laurence Hogue,
en religion M.-Clotilde-Emma
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 94 ans dont 72 de profession religieuse.
Née à St-Lin-des-Laurentides, elle était l’aînée
des 13 enfants d’Oscar Hogue et de Clotilde Beauchamp.

Laurence, dans sa famille, comme elle l’écrit si bien : « baigne dans l’atmosphère SNJM », une atmosphère de vocation religieuse : les 4 sœurs de son père sont dans notre Congrégation,  de plus, une tante maternelle est soeur de la Providence; 3 de ses frères entrent chez les C.S.V. et sa soeur cadette, Yvette deviendra, elle aussi SNJM, sous le nom de soeur Joseph-Oscar. Lorsqu’à 20 ans, elle entre dans notre Congrégation, la décision ne semble pas avoir été difficile, mais sa persévérance a dû lutter contre l’ennui qu’elle éprouvait de sa mère, sa mère, dont elle avait été le bras droit.

Pendant 40 ans, elle oeuvre avec compétence auprès des enfants de 3e à 7e année, tout en joignant d’autres services  à sa tâche d’enseignante: assistante de la Croisade Eucharistique, directrice de chorale, liturgie, activités paroissiales... À partir de 61 ans, et cela pendant quelques années, elle prend soin de sa mère malade, tenant maison et remplissant avec chaleur, auprès des neveux et nièces, les obligations de la maison paternelle, puis elle est secrétaire paroissiale. Sa deuxième carrière, elle l’entreprend avec cœur et dévouement, vraiment à 67 ans, comme aide bibliothécaire, même si sa santé est défaillante par moments et cela pendant 23 ans! Les 4 dernières années de sa vie la trouveront à la Maison Jésus-Marie où le Seigneur viendra chercher sa fidèle servante!

Soeur Laurence a écrit : « Dans la vie religieuse, ce qui m’a donné le plus de bonheur, c’est le don de service et la facilité d’intensifier ma vie spirituelle. »; déception? « J’ai eu souvent l’impression que mon influence n’atteignait pas le but que je m’étais proposé. »; difficultés? « Pendant plusieurs années je me suis sentie loin du Seigneur; ce fut bénéfique puisque aujourd’hui je réalise combien le Père a été patient dans son attente et généreux dans sa miséricorde... J’avance avec confiance vers Celui qu’il me tarde de rejoindre. ».

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée