Dans la section: En souvenir

Soeur Simone Morel

-

« Père, je veux que là où je suis,
ceux que tu m’a donnés soient eux aussi avec moi
» Jn 17, 24

Le 8 août 2010, soeur Simone Morel,
en religion M.-Cécile-Agnès,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 99 ans dont 78 de profession religieuse.
Née à Montréal, Québec, elle était l’aînée
des 9 enfants de Joseph Morel et d’Amanda Labelle.

Simone vit heureuse dans sa famille où elle s’exerce aux tâches ménagères, développe le goût du bien fait et le sens des responsabilités. Elle fréquente l’école St-Clément, le Pensionnat Ste-Émélie et y apprend le piano. Elle grandit avec le désir d’être religieuse et professeur. De fréquentes visites à l’église confirment sa vocation. A 19 ans, elle réalise son désir en entrant dans la congrégation religieuse qu’elle connaît bien.

Pendant 33 ans, soeur Simone enseigne avec calme, bonté et distinction dans nos différents pensionnats : Marie-Rose, Outremont, Hochelaga, Maplewood, Mont-Royal, Ste-Émélie, St-Lambert et Longueuil. A Valleyfield, elle est enseignante puis directrice. Elle connaît bien les grandes des cours Lettres-Sciences et Latin-Sciences. Elle complète son École Normale et son Baccalauréat ès-arts à Montréal, une Licence en Lettres à l’Université Laval à Québec. Avec sa sobriété naturelle elle consigne : 

« J’ai aimé l’enseignement, années d’enrichissement au contact des compagnes de mission et des diverses personnalités des grandes élèves. Heureuse aussi d’enseigner, durant deux étés, au Collège Durocher, la « dissertation » aux sœurs qui désiraient à l’époque terminer leur diplôme supérieur d’École Normale. »

Après deux ans de supériorat à Ormstown, à 60 ans, soeur Simone revient à Montréal comme registraire à l’École de Musique Vincent d’Indy.  Elle le sera pendant 20 ans. A 80 ans, pendant près de 15 ans, elle est standardiste à notre Maison mère. Nous connaissons sa discrétion, sa voix demeurée musicale, sympathique.

Soeur Simone a 93 ans lorsqu’elle se retire au Pavillon St-André à Longueuil. Elle s’adonne sereinement au ministère de la prière et visite, pleine de délicatesse, nos malades de l’infirmerie.

« Allons à toute chose dans l’attitude d’âme où irait notre Maître Saint. » note-t-elle, alors qu’elle aime redire : « Ô mon Jésus, Toi, le Fils du Dieu vivant, transperce mon cœur de l’Amour qui t’unit au Père et sois en moi, continuelle prière. »

Présentée par son Maître Saint, soeur Simone peut maintenant adorer son Dieu Vivant! 

Autres articles récents dans la section En souvenir
Soeur Mary Ellen Collins
Sœur Denise Rivet
Sœur Madeleine Philie
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust