Dans la section: En souvenir

Soeur Marie-Claire Paquin

-

« Le Seigneur est mon berger, je ne manque d’aucun bien » Ps 23

Le 28 juillet 2010, soeur Marie-Claire Paquin,
en religion M.-Louise-Yvette,
entrait à la maison du Père.

Elle avait 87 ans dont 63 ans de profession religieuse.
Née à St-Adelphe de Champlain, Québec,
elle était l’aînée des dix enfants de Georges Paquin et de Aloysia Roberge.

Marie-Claire grandit sur la ferme laitière de ses parents. Sa mère, ancienne maîtresse d’école, leur enseigne la 1re année à la maison  et c’est ainsi que Marie-Claire termine sa 7e année à l’école du rang à l’âge de 11 ans. Elle apprend tôt à se dévouer auprès des siens: soin des plus jeunes, aide à la laiterie et à la cuisine avec sa mère, couture, broderie, tricot.

Cousine des sœurs Louise-Andrée et Jeanne-Hermance, Marie-Claire n’hésite pas à entrer au noviciat des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie à l’âge de 22 ans, se destinant aux travaux manuels. Pendant 26 ans, elle est cuisinière dans nos grandes et petites maisons.

A partir de 1972, elle est engagée comme préposée aux malades à Berthiaume du Tremblay. Pendant 20 ans, elle y est signe d’espérance et d’Évangile: «Quel bonheur j’ai eu à essayer d’apporter du bonheur, de l’enthousiasme et de la consolation auprès des malades; j’ai travaillé avec une belle équipe de laïcs, on m’a toujours respectée comme religieuse. »

Tout ce temps, Marie-Claire vit avec une autre SNJM dans le nord de Montréal, près du lieu de travail. Et lorsque vient le temps de la retraite, à 70 ans, elle maintient sa présence apostolique dans le milieu car, écrit-elle, « je tiens à garder un certain contact en faisant de l’accompagnement des malades et du bénévolat à la paroisse. Je poursuis mes travaux de couture et d’artisanat à la maison, l’œil ouvert aux besoins qui m’entourent. Mon bonheur, c’est de rendre heureux. Je vis avec soeur Suzanne Morin depuis 24 ans, très bonne compagne, dévouée, compréhensive. J’ai dû apprendre à me débrouiller avec la tenue des livres. Ensemble nous récitons le bréviaire tous les soirs; nous avons la messe quotidienne à la paroisse.» A 82 ans, soeur Marie-Claire s’initie à l’ordinateur et rédige l’Histoire de sa famille.

« J’avais 9 ans lorsque je me suis dit : Si le bon Dieu permettait que chaque personne aime celle à côté d’elle, il n’y aurait jamais de guerre. » Pour soeur Marie-Claire la paix, toute simple, venait de l’amour des autres. « Le bonheur ne se vend pas au marché, c’est un produit fait maison »

En 2009, soeur Marie-Claire se retirait à la résidence Ste-Émélie et bientôt devait gagner notre infirmerie de la Maison Jésus-Marie, où le Seigneur est venu à sa rencontre.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Soeur Mary Ellen Collins
Sœur Denise Rivet
Sœur Madeleine Philie
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust