Dans la section: Actualités

Des initiatives concrètes pour améliorer la situation de la planète au PSNM

Plusieurs projets ont été mis de l’avant ces dernières années par le comité Uni-Vert du Pensionnat Saint-Nom-de-Marie (PSNM).

Le plus récent est celui concernant le « Pacte pour la transition », initié par Dominic Champagne en novembre 2018. Parmi les nombreux élèves et membres du personnel signataires, on retrouve Mathilde Galipeau-Bitsch et Olivia Ruge du comité Uni-Vert. Ces dernières ont parlé de leurs engagements et de ceux de l’école en matière d’environnement en direct à RDI Matin. 

Constitué d’un enseignant et d’une dizaine d’élèves, le comité Uni-Vert a une mission de sensibilisation et de mobilisation des élèves pour un environnement plus écologique. Il organise des activités tout au cours de l’année pour inciter les élèves à s’engager personnellement afin d’améliorer la situation de la planète.

Plantation d’arbres et participation à la corvée du Mont-Royal font partie des activités annuelles du comité qui est aussi l’initiateur de nouvelles pratiques à l’école avec le support de la direction. Le compostage et la réduction des déchets illustrent bien les gestes posés tout comme le bannissement des bouteilles d’eau en plastique à usage unique et les pailles, à la cafétéria de l’école.

Enfin, il faut souligner l’existence d’un projet de toit-jardin biologique depuis 2014 auquel s’est greffé celui de la présence des ruches d’abeilles. Ce projet du Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie favorise la production d’aliments locaux, l’éducation au jardinage, le verdissement urbain et la réduction des îlots de chaleur. Un sujet passionnant sur lequel nous reviendrons notamment pour parler du maillage avec un organisme communautaire en alimentation.

Une étude sur la présence de métaux lourds

Les préoccupations environnementales ne sont pas l’apanage du seul comité Uni-Vert au PSNM comme en fait foi une étude sur la présence de métaux lourds aux abords des autoroutes.

Ce projet, initié par un groupe d’élèves du PSNM, les a amenées à se rendre au Centre canadien de rayonnement synchrotron, situé à Saskatoon. Leur recherche leur a permis de découvrir l’existence d’un taux élevé de métaux  lourds dans leurs échantillons prélevés aux abords des autoroutes aux alentours de Montréal. Pour en savoir davantage sur ce projet spécifique, voici deux liens qui font référence à un article dans La Presse + et une entrevue à Radio-Canada.

Source : Manon Lanoue, directrice adjointe PSNM

Autres articles récents dans la section Actualités
Retour sur une période charnière de la vie religieuse au Québec
Un beau moment de rencontre pour explorer les particularités de la religion orthodoxe
« Semer l’espérance pour la planète » *
Des initiatives concrètes pour améliorer la situation de la planète au PSNM
Deux projets écolo au Collège Durocher-Saint-Lambert
« Une Bible des femmes », une relecture de la bible avec une perspective féministe
L’organisme Chemins de vie salue l’apport des SNJM
Une intégration qui nourrit espoir et rêves
Une façon complémentaire d’appuyer des projets servant la mission SNJM
S’ouvrir aux autres pour lutter contre les préjugés