Dans la section: Actualités

175 ans en solidarité pour une action libératrice

Les commentaires et éloges reçus depuis le début des festivités entourant la commémoration des 175 années des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) confirment l’apport majeur des religieuses de la congrégation dans le développement du plein potentiel de milliers de jeunes filles et garçons, partout au Québec et dans plusieurs parties du monde.

Après le lancement des festivités avec l’ouverture de l’exposition d’archives Éduquer pour libérer, plusieurs activités grand public ont eu lieu. Elles ont été le théâtre d’échanges, de partages et de découvertes de larges pans d’histoire de la congrégation, fondée à Longueuil, le 28 octobre 1843, par la bienheureuse Marie-Rose Durocher.

Le prochain événement grand public important se tiendra le samedi 29 septembre à l’occasion des Journées de la culture. On présentera alors deux représentations d’une lecture publique d’Archives à voix haute, agrémentée d’éléments visuels et sonores, portant sur les 175 années d’existence. Ce sera l’occasion de se laisser captiver par les fragments de vie et les divers engagements des sœurs dans plusieurs sphères d’action à travers les époques tout en découvrant les valeurs profondes de la congrégation qui œuvre sur trois continents.

Outre ces représentations nécessitant une réservation, le Couvent de Longueuil sera en mode « portes ouvertes » pour accueillir les visiteurs intéressés à visiter les divers attraits de ce lieu patrimonial. Maison de fondation, musée, pièces historiques, chapelle d’origine et exposition d’archives seront ainsi accessibles gratuitement entre 10 h et 16 h, au 80, rue Saint-Charles Est, à Longueuil. De plus, les amateurs de patrimoine architectural peuvent s’inscrire à la visite extérieure commentée « Si les murs pouvaient parler », à 15 h. Pour connaître la programmation complète de cette journée, consultez le fichier PDF ci-dessous.

Célébration eucharistique commémorative le 6 octobre

L’exposition d’archives et les divers événements organisés en cette année de célébration des 175 ans des SNJM a permis de redécouvrir la détermination et la vision de la fondatrice, mère Marie-Rose.  « Elle avait une foi inébranlable dans l’éducation comme moteur de changement social, un engagement toujours autant d’actualité aujourd’hui », a mentionné Sr Denise Riel, animatrice provinciale au lancement des festivités.

Ce souci d’amener les jeunes à développer leur plein potentiel à l’époque, en particulier les jeunes filles des campagnes, exprimait également sa vision du rôle des femmes et du leadership féminin sur la famille et la société. Une approche avant-gardiste, toujours pertinente aujourd’hui et qui a porté de multiples fruits. » « Merci pour les beaux apprentissages toujours utiles 40 ans plus tard… », a exprimé une ancienne élève lors d’une visite.

À l’occasion de la journée anniversaire de naissance de la bienheureuse Marie-Rose Durocher, fondatrice des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM), une messe commémorative, célébrée par l’évêque auxiliaire Mgr Claude Hamelin, est prévue le samedi 6 octobre, à 16 h 30, à la cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue. Le public est cordialement invité à y assister.

Autres activités

L’année des festivités des 175 ans SNJM se terminera au Québec par la tenue de petites activités de ressourcement et de pèlerinage d’ici la célébration eucharistique à l’occasion de la fête de l’Immaculée-Conception, le 8 décembre.

Le public aura toutefois accès gratuitement à l’exposition d’archives Éduquer pour libérer jusqu’au 25 janvier 2019. En tout temps, sur rendez-vous, les personnes intéressées peuvent visiter le Centre Marie-Rose situé au Couvent de Longueuil, donnant droit aux nombreux attraits de ce site patrimonial. Pour informations, on compose le 450 651-8104, poste 1209.

Rappelons que les sœurs SNJM ont œuvré dans une douzaine de diocèses du Québec dont Montréal, Gaspé, Hauterive, Joliette, Saint-Hyacinthe et Valleyfield. Elles ont fondé des couvents, pensionnats, écoles, enseigné toutes les matières dont la musique, contribué à l’avancement de causes sociales et participé au travail en paroisses.

Aujourd’hui, les sœurs sont toujours engagées dans le travail pastoral, en justice sociale, en accompagnement spirituel et s’implique avec d’autres, auprès des personnes migrantes et réfugiées, contre la traite humaine et le travail forcé et en développement durable notamment, en faveur de la protection de l’eau potable.

L’année 2018 est une année faste en événements et moments de reconnaissance pour les SNJM qui reçoivent de nombreux témoignages d’anciennes et anciens élèves, de partenaires et collaborateurs. « Je me réjouis de voir ce que les sœurs ont fait et font encore », a mentionné une ancienne élève lors d’un événement récent.

Autres articles récents dans la section Actualités
Les SNJM réclament la ratification de la Convention C-189 par le Canada
La Halte Marie-Rose : Lieu d’accueil, projet rassembleur!
Présence des SNJM à la journée Dans nos rues pour le climat
Des exemples d’actions concrètes aux personnes migrantes et réfugiées présentés au colloque de l’ATTIR
Alt-o-tech : Un tremplin vers un océan de possibilités en cette ère numérique
Appel à une action pastorale universelle pour protéger l’eau potable
Dialogue interreligieux
Une mère spirituelle bien fière du parcours du P. Reegan Soosaï, c.m.f.
Concert reconnaissance aux SNJM réussi pour l’Ensemble vocal Polymnie
Une invitation à l’action solidaire SNJM