Dans la section: Actualités

150 ans de la Paroisse de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge

Marques de reconnaissance aux SNJM

Présidée par l’archevêque Mgr Christian Lépine, la célébration eucharistique soulignant les 150 années de la paroisse Nativité-de-la-Sainte-Vierge, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, a été placée sous le signe de l’accueil aux autres.

Dans son homélie, Mgr Lépine a notamment insisté sur le fait que chaque être humain a été créé à la ressemblance et à l’image de Dieu. Soulignant l’importance de ces moments de rencontre dans sa propre vie, il a invité l’assistance à aller vers l’autre, à créer des occasions de rencontres qui sont sources d’enrichissement personnel étonnantes. Les offrandes (pain, fruits, fleurs et vin) ont été apportées d’ailleurs par une famille africaine pour démontrer cet accueil bien réel aux immigrants dans le quartier.

Toute l’équipe pastorale de la paroisse dont le père Jorge Muniz, c.m., curé et les vicaires ont participé activement à cette messe commémorative à laquelle étaient également conviés les anciens curés et vicaires de même que les congrégations religieuses ayant œuvré ou œuvrant encore dans la paroisse.

Rendre hommage aux congrégations et aux femmes

Le curé Muniz n’a pas manqué l’occasion de souligner l’apport considérable de ces dernières en pastorale et en éducation, en nommant en premier lieu, les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM), très actives dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, depuis 1860.

Ce discours a également été repris par le maire de Montréal, Denis Coderre, lors de la cérémonie officielle de la Place des Tisserandes. Cette place veut rendre hommage aux femmes qui ont joué un rôle important dans le quartier où l’on retrouvait beaucoup de filatures de coton, implantées au 19e siècle pour poursuivre leurs activités au siècle suivant.

Située en face de l’église, juste en avant du perron, on retrouve une rosace qui est une réplique de celle de l’église, autour de laquelle, on a planté des arbres et des fleurs. On devrait également y installer prochainement une fontaine. L’idée derrière tout cet aménagement est de recréer un espace de rencontres conviviales pour l’ensemble des paroissiens tout en faisant un clin d’œil aux rencontres sur le perron d’église…

Les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) étaient représentées par Claudette Bastien, Florence Vinet, Simone Perras et Monique Thériault qui ont toutes habitées le quartier, à un moment de leur vie. Pour l’une, ce fut d’ailleurs sa première mission, soit d’aller enseigner à l’école Stadacona.

L’événement a favorisé également des retrouvailles avec plusieurs anciennes élèves. Plusieurs d’entre elles étaient d’ailleurs très heureuses de témoigner leur reconnaissance pour l’éducation reçue auprès des sœurs présentes.

Crédit photos - Photographe Maude Colin – Paroisse Nativité-de-la-Sainte-Vierge

Voir autres photos de l’événement – Site de la paroisse

Référence – Arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Autres articles récents dans la section Actualités
Que la paix soit avec elle
Rassemblement automnal SNJM sous le thème : « ouvertes à la transformation »
Moments de retrouvailles et de reconnaissance à Saint-Bruno
Succès de l’exposition sur les congrégations religieuses féminines à la Maison Saint-Gabriel
Mère Marie-Rose inspire le compositeur Airat Ichmouratov
Mère Marie-Rose Durocher nommée patronne secondaire de la paroisse Saint-Arsène
Une façon de partager la mission SNJM dans le monde d’aujourd’hui
Mobilisation des SNJM en faveur des personnes migrantes et réfugiées
Les SNJM participent à une présentation des « Archives à voix haute » – L’héritage d’hier vivant aujourd’hui
150 ans de la Paroisse de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge