Dans la section: Chez-nous

Petit potager devenu grand…

Le petit potager de la Maison Jésus-Marie, initié l’an dernier par sœurs Léa Dulude et Lise Bernier, a pris de l’expansion cette année. Encouragées par le succès de leur première récolte, sœurs Léa et Lise ont mis à profit tous les espaces disponibles dans la cour intérieure.

Ici, un espace dégagé grâce à la taille d’un arbre permet d’accueillir plus de plants et de nouvelles variétés. Presque toute la clôture de maille est désormais décorée à ses pieds par des fleurs et divers plants grimpants. C’est une belle façon d’optimiser l’espace et de profiter de l’ensoleillement.

Avec l’aide de Jacques Jodoin et de Michel Caron, qui se sont chargés d’apporter les sacs de terre et de rehausser le jardin, les deux « urbaincultrices » se sont chargées de planifier leurs nouveaux espaces de culture en intégrant des nouvelles variétés de fleurs et de plants de légumes.

C’est ainsi que sœur Lise a transplanté tous ses plants de lavande dans un nouvel espace tout en agrémentant un autre coin du jardin avec des graines de concombres, de choux-raves et quelques surprises…

Tradition qui se perpétue

Poursuivant la tradition familiale, sœur Léa a semé les graines des légumes cultivés l’an dernier. Elle a accueilli avec joie, les plants de tomates de sa sœur Yvette, issus eux aussi de graines gardées de la culture antérieure. Elle a aussi reçu de sa sœur Claire, des plants de tomates, de poivrons, de basilic, de persil italien, de ciboulette, de mélisse (dégage un parfum citronné) et de « soucis », de très belles fleurs jaunes, comme des soleils!

Comme autre nouveauté cette année, Sr Léa a débuté la culture de pommes de terre. « Enfant, au printemps, c’était la danse des boîtes de pommes de terre que mes parents faisaient germer dans le salon. » Sur la ferme familiale, on récoltait les pommes de terre que l’on entreposait dans la cave pour les consommer pendant l’hiver. Sr Léa se souvient que son père identifiait les pommes de terre destinées à les faire germer, au printemps, dans des cagots au salon. Puis, l’opération division des pommes de terre, en fonction du nombre de germes, débutait avant d’aller les planter en terre. « Quel merveilleux souvenir lors de la récolte, d’aller cueillir les pommes de terre sous la terre », se rappelle-t-elle.

Jamais à court d’anecdotes, Sr Léa se souvient également que son père sélectionnait les belles grosses pommes de terre pour être vendues et conservait les petites pour la consommation familiale ou pour nourrir les cochons! « Aujourd’hui, on paie une fortune pour les petites pommes de terre », s’exclame-t-elle en riant.

Un jardin potager bien garni

La présence de toutes ces variétés de plants de légumes entremêlés de fleurs aux couleurs flamboyantes et de fines herbes provoque un intérêt constant auprès des résidentes de la Maison Jésus-Marie.

Peu importe que l’on soit aux étages ou au rez-de-chaussée, le jardin-potager provoque émerveillement et plaisir des sens. On s’exclame à l’apparition de nouveaux légumes et de nouvelles fleurs. On aime suivre la croissance des légumes et leur changement de couleur.

Bref, la cour intérieure de la Maison Jésus-Marie est devenue un lieu encore plus attrayant avec toutes ces couleurs et ses parfums de lavande, de citron et bien d’autres encore. Si vous passez par ce jardin, n’oubliez pas de partir à la recherche des plants de basilic mammouth! Une curiosité qui vaut le détour.

Légende - Photos

Sœurs Léa et Lise partagent le même plaisir de s’occuper de ce jardin-potager à la Maison Jésus-Marie. « C’est un bonheur de vivre en même temps de bons moments de plein air. » On voit ici Sr Léa surveillant la croissance des divers plants et Sr Lise sur un balcon fleuri (photo prise l’an dernier).

Découvrez le jardin-potager de la Maison Jésus-Marie comme si vous y étiez!

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Merci pour les merveilles récoltées
Qui est Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal?
Musique, conférences et activités ludiques à l’honneur à la Maison Jésus-Marie
La Maison Jésus-Marie à l’heure des « vendredis BBQ »!
Célébrations pour les 100 ans de Sr Gertrude Charlebois
Petit potager devenu grand…
Une rencontre de fin d’année bien remplie pour les associés-es du groupe Marylrose
Concert « Chœur et orchestre » - Des jeunes du primaire et du secondaire partagent leur passion pour la musique
Des invités spéciaux pour la fête de la Saint-Jean à la Maison de la Congrégation
Centenaire, Sr Thérèse Lemay maintient son régime de vie : « Prier, Aimer, Servir et Sourire à la vie. »