Dans la section: En souvenir

Sœur Raymonde Bertrand

"Je te chanterai, Seigneur, tant que je vivrai!" (Ps 143)

Le 16 mai 2017, sœur Raymonde Bertrand,
en religion M.-Ida-de-la-Croix,
est  entrée à la maison du Père.

Elle avait  87 ans dont 64 de profession religieuse.
Née à Montréal, Québec, elle était la 4e des 5 enfants
d'Arthur Bertrand et  d'Ida Constantineau.

Bien que née à Montréal, Raymonde a huit ans lorsque la famille déménage à Saint-Sauveur-des-Monts. Elle fréquente l'école du village puis l'École normale de Valleyfield tenues par les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Lauréate en piano, lorsqu'elle revient à Saint-Sauveur, elle occupe la fonction d'organiste à la paroisse. Elle a 19 ans au décès de son père qui a été emporté  par une longue maladie. L'année suivante, répondant au désir mûri depuis ses jeunes années, elle entre au noviciat des SNJM à Outremont. La mort vient visiter de nouveau sa famille par le décès presque subit de sa mère.

"La première mission qui m'accueillit comme professeur de piano fut l'École normale de Valleyfield, mon "Alma Mater". Et c'est ainsi que sœur Ida-de-la-Croix commence une carrière d'enseignement qui durera 26 ans.  Couvent de La Patrie,  École du St-Nom-de-Marie, St- Roch-de-l'Achigan, Institut familial de Ste-Martine, Pensionnat Marie-Rose, voient s'écouler de belles années à dépenser son énergie. Puis sœur Raymonde éprouve la nécessité de refaire ses forces, elle quitte l'enseignement. La vie en petit groupe lui permet d'ajuster sa tâche: dans la paroisse St-Alphonse d'Youville, elle devient rapidement directrice de la chorale paroissiale, elle y demeurera pendant au-delà de trente ans. Elle se donne à la catéchèse initiatique, est disponible pour divers autres services, dont le secrétariat, la liturgie. Sœur Raymonde est heureuse, elle se sent dans son élément et est appréciée. Elle sait qu'elle œuvre à l'éducation de la foi.

"Une cinquantaine de personnes se réunissent chaque semaine et préparent un répertoire de chants religieux dans un climat de détente et de bonne humeur très apprécié lors des cérémonies liturgiques." note le feuillet paroissial.
"Sœur Raymonde a fait œuvre d'éducation de la foi auprès des paroissiennes et paroissiens afin de mieux vivre la liturgie. Avec un ensemble vocal elle a fait vibrer la beauté des sons et du chant en apportant une contribution essentielle à la liturgie paroissiale."

Après vingt et un ans vécus en petit groupe, sœur Raymonde, tout en continuant son engagement choral à la paroisse des Pères Rédemptoristes, s'intègre facilement à la vie de la résidence Marie-Rose-Durocher. Bonne compagne, disponible et serviable, elle enrichit au quotidien la liturgie locale et pendant 19 ans contribue avec un brin d'humour à la santé communautaire.

A 84 ans, sœur Raymonde est accueillie à l'infirmerie de la Maison Jésus-Marie. Malgré sa santé déclinante, vouée au ministère de la prière, elle rythme sa vie avec régularité à des temps de prière, de rencontres fraternelles et de tricot pour les démunis. Progressivement, avec reconnaissance, elle se prépare à l'accueil de son Seigneur et au chant sans fin de son Amour.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche
Sœur Cécile Martin
Sœur Raymonde Bertrand
Sœur Jeanne-d'Arc Marquis
Soeur Jeanne Gamache
Sœur M.-Natalie (Denise-Andrée) Pepin