Dans la section: En souvenir

Sœur Lucie Lambert

"Père, entre tes mains je remets mon esprit" (Luc, 23,46)

Le 14 mars 2017, sœur Lucie Lambert,
en religion M.-Imelda-du--St-Sacrement,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 95 ans dont 74 de profession religieuse.
Née à Maskinongé, Québec, elle était la 2e des 2 enfants
de Donat Lambert et d'Imelda Gravel.


A la naissance de Lucie, le père est déjà décédé d'une courte maladie et la mère, jeune veuve, est revenue habiter chez ses parents. C'est dans leur foyer que Lucie grandit avec son frère aîné. Au rythme de la prière familiale, sa vocation puise ses premières racines. Elle a 15 ans lorsque sa mère se remarie. La famille s'enrichit de quatre autres enfants, les deux derniers alors que Lucie sera entrée en religion.

Lucie fréquente d'abord l'école du rang et à partir de la 4e année, elle est pensionnaire au couvent de Maskinongé dirigé par les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. L'atmosphère du couvent solidifie sa décision de devenir religieuse. Après l'obtention de son brevet complémentaire, elle reste deux ans à la maison pour aider sa mère et à 19 ans elle entre au noviciat des SNJM.

"Quitter mes parents, une nouvelle petite sœur et un petit frère d'un an ont rendu la séparation pénible." Sœur Imelda-du-St-Sacrement est fervente, elle aime apprendre, mais est de santé fragile. Elle aime aussi les enfants. On la retrouve avec les petits de 1re ou 2e année. Les écoles de Montréal-Est, Notre-Dame-de-Bonsecours et Marie-Rose de St-Sauveur-des-Monts bénéficient de son dévouement, respectivement pendant 3, 8 et 12 ans.

À 51 ans, après un an à l'infirmerie, sœur Lucie quitte l'enseignement pour rendre des services communautaires diversifiés: aide au réfectoire et à la bibliothèque, entretien de la lingerie d'église, cuisine, ménages, liturgie, sacristie paroissiale. Pendant 10 ans, sa principale résidence est celle de l'Épiphanie.

"Dans chaque maison où j'habite, je fais partie de la chorale. Chanter c'est prier deux fois; ainsi j'unis ma voix à celle des anges et des saints pour célébrer les louanges du Seigneur."

Sœur Lucie arrive ensuite à la résidence Sainte-Émélie pour apporter sa part aux services de soutien et au ministère de la prière. Elle y demeure pendant 28 ans avant de rejoindre l'infirmerie de Longueuil pour les 4 dernières années de sa vie.

Femme de prière, de délicatesse, de reconnaissance aussi, sœur Lucie peut maintenant rendre grâce au Père céleste, dans la paix et la joie sans cesse renouvelées.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche
Sœur Cécile Martin
Sœur Raymonde Bertrand