Dans la section: Prières et réflexions

1ère semaine pour l’eau - Le christianisme, le caractère sacré et la rareté de l'eau

Réflexion biblique sur l'Exode 15:22-27 – 7 Semaines pour l’eau 2017

Par : Très Révérend Benebo Fubara Fubara-Manuel, ministre ordonné, théologien et œcuméniste de l'Église presbytérienne du Nigéria.

Introduction

De nos jours, nombreux sont ceux qui pensent que certaines souffrances sont vaines parce qu'à leurs yeux, ils ne peuvent pas justifier la raison de tels malheurs. Même si ces préoccupations sont importantes, il nous est rappelé qu'il est possible de juger certains événements de nos vies comme très importants, alors que nous les avions autrefois considérés comme étant insignifiants.  C'est peut-être ainsi que nous devrions comprendre les souffrances des Israélites dans le désert de Shur. Ils ont voyagé pendant plusieurs jours sans eau et au moment où, finalement, ils ont trouvé de l'eau, celle-ci était amère ! Ils ne savaient pas qu'Elim, un endroit où trouver de la bonne eau, était à seulement 11 kilomètres de là. Pourquoi Dieu les a-t-il regardés endurer cette souffrance apparemment vaine ? Notre pèlerinage avec les Israélites pendant le Carême depuis l'Exode. 15:22-27 nous montrera la manière dont nous, dans l'Église chrétienne, pouvons apprendre au sujet du caractère sacré et de la rareté de l'eau sous la providence de Dieu.

Réflexion sur l'épisode de Mara

Sous Joseph, les enfants d'Israël vécurent à Gosen (une zone très fertile appelée « la meilleure partie du pays », Genèse 47:6), une région d'Égypte probablement très bien alimentée en eau. Mais malgré leur bonne entente, il était difficile pour eux d'être un peuple sous l'autorité de tyrans qui ne connaissaient pas Joseph.  Moïse fut appelé par Dieu pour les faire quitter l'Égypte après plus de 400 ans. Et ils partirent. Alors qu'ils approchaient de la mer Rouge, les Égyptiens les pourchassèrent, mais Dieu leur offrit la victoire en ouvrant un passage dans la mer afin qu'ils la traversent jusqu'à l'autre rive. Lorsque les Égyptiens les poursuivirent, Dieu se battit pour les Israélites et tua les Égyptiens qui les attaquaient en refermant la Mer. Et ils atteignirent l'autre rive.

Lire la suite…

Questions à débattre

  1. Selon vous, quelle est l'importance de l'épisode de Mara ?
  2. Quelles sont, autour de nous, certaines des expériences de vie actuelles qui nous cachent la réalité de Mara, tout particulièrement le Mara de l'eau non potable et le manque d'assainissement adéquat ?
  3. Quels points de départ suggéreriez-vous dans votre contexte à propos des efforts nécessaires pour surmonter les Maras de la vie ?
  4. Quelle discipline religieuse, pratique, scientifique, technologique, suggéreriez-vous dans votre contexte de Mara ?
  5. Comment l'église peut-elle impliquer une communauté plus grande afin de s'assurer que le caractère sacré de toutes les terres soit affirmé, même lorsque l'eau n'est pas disponible, suffisante ou propre ?

Crédit photo : Bedeno, Éthiopie. © Håvard Bjelland/Kirkens Nødhjelp/ACT

Autres articles récents dans la section Prières et réflexions
Prière pour la Journée de la Terre – le 22 avril 2017
SEMAINE 7 - Le certificat Communauté bleue : la réponse des Églises en faveur du droit à l'eau
Billet spirituel – Mars 2017 - Appelées à une spiritualité de l’accueil … accueillir la vie dans sa fragilité
SEMAINE 6 - L'eau : une source de conflits e un facteur de paix
SEMAINE 5 - Contenu normatif du droit à l'eau en Afrique
SEMAINE 4 - Pourquoi gaspiller l'eau ?
Réflexion – ÉCOLOGIE INTÉGRALE
Une prière irlandaise
3e SEMAINE POUR L'EAU - Lien entre l'eau et la sécurité alimentaire
2ÈME SEMAINE POUR L’EAU - La féminisation de la pauvreté en eau sur le continent africain : réflexion d'une femme africaine