Dans la section: Chez-nous

« Crier l’Évangile par toute sa vie »

Rencontre témoignage avec Madame Yvonne Demers

Partager sa vision de l’Église et du nouveau défi lancé par le Pape François pour une pastorale centrée sur la périphérie dans le cadre du tournant missionnaire, en une heure, voilà tout un défi à relever! Pourtant Madame Yvonne Demers  a réussi à le faire avec conviction.

Le 13 octobre dernier, son témoignage a rejoint sœurs et laïques présentes à la Maison Jésus-Marie. Bien enracinée dans son expérience d’engagement en Église depuis près de quarante ans, elle a partagé sa vision avec réalisme et espérance.

Dès la début, Madame Demers  fait une mise au point : elle offre  une opinion, un point de vue, le sien comme chrétienne et ex-agente de pastorale. « Ma vision des choses aurait besoin d’être confrontée et complétée », affirmait-t-elle.

L’Église actuelle présente une structure lourde. Lourde de ses 2000 ans d’histoire, du pouvoir acquis et entretenu. Lourde de son patrimoine doctrinal, législatif et économique. Lourde de ses traditions et de sa culture patriarcale.

Le constat peut être décevant et pourtant, Madame Demers garde foi et espérance en cette Église. Elle s’appuie sur la vie de Jésus et sur celle de Charles de Foucault. Tous deux ont semblé avoir vécu un échec missionnaire et pourtant, après leur mort, leur message a repris vie et se perpétue encore aujourd’hui. Il y a aussi le Pape François qui, par ses appels, réussit à percer des brèches où se faufile un vent de liberté.

Madame Demers assure que même si on la croit moribonde, l’Église reste fidèle à sa mission et poursuit ses efforts pour adapter son message au monde de ce temps. Mais les défis sont grands. Elle en relève quelques-uns :

  • Un défi de prise en compte de la culture actuelle
  • Le défi de revisiter la doctrine et la tradition
  • Le défi de repenser le modèle paroissial

Des actions à portée de tous

Sa vision du déplacement pastoral vers la « périphérie » présenté par le pape François a été inspirée par deux volumes : Une Église sans domicile fixe écrit par Alain Roy, publié chez MédiaPaul en 2010 et un collectif dirigé par Marc Pelchat intitulé Réinventer la paroisse, publié chez MédiaPaul en 2015. On trouve dans ces deux ouvrages des affirmations et des intuitions pleines de sens.

En conclusion, toujours inspirée par Charles de Foucault, la conférencière présente deux développements concernant l’évangélisation qui sont à la portée de tous, quelles que soient leurs conditions de pauvreté, carence, vieillissement, maladie :

  • Crier l’Évangile par toute sa vie et,
  • vivre le mystère de la Visitation comme voie d’évangélisation.

La rencontre s’est terminée par une période de questions et d’échange informel à la collation.

Crédit photos Sr Gisèle Lalande

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Redécouvrir le charme de la musique sacrée avec le Chœur VOX
Activité de dégustation de yogourts probiotiques
Magnifique récital de piano à quatre mains du duo HATO
Une fête de l’Halloween sous le signe de la musique de la Chorale La Mosaïque
Réminiscence de Sainte-Émélie
Connaissez-vous les Filles de la Providence de Saint-Brieuc?
Ensemble vocal Polymnie de Longueuil : Une prestation inspirée et magique à la Maison Jésus-Marie
Merci pour les merveilles récoltées
Qui est Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal?
Musique, conférences et activités ludiques à l’honneur à la Maison Jésus-Marie