Dans la section: Chez-nous

La tradition familiale de la famille Dulude s’étend au Pavillon Saint-André

Culture potagère

Le Pavillon Saint-André a eu droit cette année à son potager. C’est sur l’initiative de Sœur Léa Dulude que les religieuses résidant au Pavillon Saint-André et au rez-de-chaussée de la Maison Jésus-Marie, ont pu goûter à plusieurs reprises des produits de cette première récolte abondante.

Tomates, piments et fines herbes sont ainsi venues égayer les plats de service et éveillé les sens, notamment avec les arômes de tomates fraîches et de fines herbes.

Arrivée en juin à la Maison Jésus-Marie, Sr Léa Dulude, qui entretenait un petit espace potager à son ancien lieu de résidence à Saint-Lambert, cherchait un endroit pour établir un jardin. En parlant avec la responsable Gaby Brunet, elles ont finalement retenu un petit secteur, en arrière du pavillon Saint-André, près d’une clôture. L’endroit s’est avéré fort judicieux si l’on en juge le résultat.

Une histoire de famille

Cette initiative a été appréciée de toutes. Elle a suscité l’admiration des sœurs résidentes. De plus, elle a permis d’étendre la tradition familiale de la maman Dulude à la famille SNJM.

En effet, ce n’est pas d’hier que Sr Léa Dulude maîtrise l’art de la culture potagère. Sa mère a toujours eu son grand jardin. À l’époque, les enfants de la famille étaient impliqués, autant dans le potager familial que sur la ferme, dédiée à la culture de légumes. Ils partageaient les tâches et… le fruit de leur labeur.

De récolte en récolte, la mère de sœur Léa, recueillait les graines de ses légumes, les poivrons et surtout les tomates, pour les ressemer le printemps suivant. « Aussi loin que je me souvienne, ma mère a toujours fait cela. Mes sœurs ont perpétué la tradition, même après le décès de notre mère en 2000 », souligne avec un brin de fierté, S. Léa Dulude.

C’est ainsi que cette dernière a vu ses sœurs Claire et Yvette apporter en juin, les pousses de plants de tomates et de piments, issus des graines récoltées à l’automne dernier. Sœur Léa a ainsi pu démarrer le potager avec ces plants et avec les autres graines provenant de son ancienne voisine à Saint-Lambert.

Alors que le temps de la récolte tire à sa fin, Sr Léa entend bien récupérer les graines des légumes produits pour les nettoyer, les laisser sécher et les conserver dans un contenant jusqu’à l’an prochain. Tout comme ses sœurs Yvette et Claire, elle poursuivra la tradition familiale pour le bénéfice de ses consœurs à la Maison Jésus-Marie et au pavillon Saint-André.

Consultez l'album photos

Autres articles récents dans la section Chez-nous
Redécouvrir le charme de la musique sacrée avec le Chœur VOX
Activité de dégustation de yogourts probiotiques
Magnifique récital de piano à quatre mains du duo HATO
Une fête de l’Halloween sous le signe de la musique de la Chorale La Mosaïque
Réminiscence de Sainte-Émélie
Connaissez-vous les Filles de la Providence de Saint-Brieuc?
Ensemble vocal Polymnie de Longueuil : Une prestation inspirée et magique à la Maison Jésus-Marie
Merci pour les merveilles récoltées
Qui est Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal?
Musique, conférences et activités ludiques à l’honneur à la Maison Jésus-Marie