Dans la section: Actualités
Accueillons une famille syrienne

Une jeune famille de réfugiés syriens arrivera sous peu à Longueuil

Au cours des prochaines semaines, la grande communauté de Longueuil accueillera une nouvelle famille de réfugiés syriens. Il s’agit d’une jeune famille chrétienne composée d’un père de 33 ans, d’une mère de 29 ans et d’une petite fille de trois ans, n’ayant aucun parent au Canada.

Cette opération, une première pour les membres de ce partenariat mixte impliquant les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM), l’organisme Chemins de vie, le Centre diocésain et quelques citoyens engagés, a été initiée en octobre dernier.

« Préoccupés par la situation des réfugiés syriens, nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire pour apporter notre contribution », explique S. Denise Riel, snjm qui, avec l’aide de Jacques Morin, a rapidement constitué un petit groupe de travail.

« Dès la première rencontre avec quelques personnes et responsables d’organisme, nous avons réalisé que nous avions déjà la somme nécessaire pour prendre en charge pendant un an, notre première famille de réfugiés », poursuit S. Denise Riel, très fière de la détermination démontrée par les membres de ce comité ad hoc.

Outre la somme de 30 000 $ essentielle pour ce parrainage, plusieurs autres détails ont dû être réglés pour concrétiser cette opération qui a nécessité l’aide du Service Jésuite aux réfugiés pour l’identification d’une famille et les démarches officielles d’immigration. En parallèle, le groupe a réuni une cellule de quatre personnes pour agir comme interprètes, établi des liens avec des organismes de la Rive-Sud pour faciliter leur intégration notamment avec des cours d’immersion, identifié les articles pour meubler un logement et fournir le nécessaire au quotidien d’une telle famille.

« Le hasard a fait en sorte qu’avec la fermeture d’une de nos maisons à Saint-Lambert, nous avons pu recueillir plusieurs meubles et électroménagers qui pourront servir à cette famille syrienne », souligne l’animatrice provinciale. La contribution de tous a permis de trouver et de meubler le logement qui est fin prêt à les accueillir.

Actuellement, le groupe parrain est toujours en attente d’une date officielle de l’arrivée de la famille. Le dossier chemine normalement auprès des autorités de l’immigration. Ce n’est qu’une question de semaines ou de jours avant que le tout se concrétise, espèrent les membres du groupe parrain.

Cela ne les empêche pas de poursuivre leur travail pour entreprendre les démarches pour accueillir une seconde famille au cours de l’année. Rappelons que la campagne de levée de fonds au Centre diocésain se poursuit alors que tous les dons recueillis auprès des sœurs de la province serviront à l’achat de certificats pour combler les divers besoins de la jeune famille syrienne, à leur arrivée.

Autres articles récents dans la section Actualités
Que la paix soit avec elle
Rassemblement automnal SNJM sous le thème : « ouvertes à la transformation »
Moments de retrouvailles et de reconnaissance à Saint-Bruno
Succès de l’exposition sur les congrégations religieuses féminines à la Maison Saint-Gabriel
Mère Marie-Rose inspire le compositeur Airat Ichmouratov
Mère Marie-Rose Durocher nommée patronne secondaire de la paroisse Saint-Arsène
Une façon de partager la mission SNJM dans le monde d’aujourd’hui
Mobilisation des SNJM en faveur des personnes migrantes et réfugiées
Les SNJM participent à une présentation des « Archives à voix haute » – L’héritage d’hier vivant aujourd’hui
150 ans de la Paroisse de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge