Dans la section: En souvenir

Sœur Julienne Duval

"La cité que nous avons ici-bas n'est pas définitive.
Nous sommes à la recherche de la cité permanente"
(He. 13, 14)

Le 1er janvier 2016, sœur Julienne Duval,
en religion M.-Jeanne-Imelda
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 99 ans dont 77 de vie religieuse.
Née à St-Roch-de-l'Achigan, Québec,
elle était la 5e des 7 enfants
de Joseph Duval et d'Imelda Villemaire.

Julienne grandit heureuse dans une famille très unie et très chrétienne. Après l'école rurale, elle fréquente le pensionnat de son village, St-Roch, où elle connaît les sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. L'École Normale de Joliette dirigée par les C.N.D. lui octroie le diplôme supérieur d'enseignement. Après deux ans d'aide à la maison paternelle, elle décide d'entrer en communauté. Elle a 19 ans. Elle compte des tantes religieuses chez les sœurs de Sainte-Anne et chez les SNJM et des cousines à la Congrégation de Notre-Dame. Son choix pour les SNJM est influencé par les prières de sa tante, sœur Marie-Macédone, missionnaire en Oregon durant 47 ans. À la question: "Le noviciat vous a-t-il paru difficile"? Sœur Julienne répond: "Non, le règlement à l'École Normale de Joliette chez les religieuses C.N.D. était plus sévère. Je l'aimais comme j'ai aimé mon noviciat."

Pendant 35 ans, sœur Jeanne-Imelda enseigne au cours primaire dans les écoles de la région de Longueuil, Montréal et Valleyfield. Lorsqu'elle termine sa carrière à Ormstown elle reçoit le témoignage suivant: "Je garde l'exemple du maître qui savait orienter ses jeunes vers l'avenir. À la fois sève qui nourrit, soleil qui éclaire et amie que l'on vénère. Vous laissez un souvenir plein de vitalité et d'amitié".

Après avoir souvent changé de maison sœur Julienne arrive à la maison mère; à sa grande joie, elle y demeurera 32 ans. Son principal service communautaire s'exerce comme standardiste: courtoise, fidèle à transmettre les messages, disponible elle éveille gratitude et admiration.

Elle a 89 ans lorsqu'elle est accueillie à notre infirmerie de la Maison Jésus-Marie à Longueuil. Même complètement retraitée, sœur Julienne n'est pas inactive: messe, chapelet, prières rythment son temps, sans l'épuiser! Tous les avant-midis on la retrouve assidue à la lecture de La Presse et du Devoir et journaux régionaux. Elle s'intéresse à l'actualité religieuse, politique, sociale, scientifique, sportive… Elle continue d'entretenir les liens familiaux avec neveux et nièces. Elle se garde libre, détachée même, pour les contacts cordiaux, reconnaissante, "sereine et calme, attentive à toutes et à chacune. On devait fêter son centenaire à la fin de février!"

Sœur Julienne a allié harmonieusement ouverture à Dieu, aux autres et à la vie.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche
Sœur Cécile Martin
Sœur Raymonde Bertrand