Dans la section: Actualités

La Faculté des sciences de l'éducation rend hommage aux SNJM

Salle des fondatrices
En désignant une salle importante de la Faculté des sciences de l’éducation, « Salle des fondatrices », la doyenne Louise Poirier a tenu à reconnaître publiquement « l’apport important des congrégations religieuses à l’éducation et plus particulièrement pour nous, la congrégation qui habitait ces lieux, les Saints Noms de Jésus et de Marie. »

Madame Poirier n’a pas raté l’occasion de mentionner que cette reconnaissance s’inscrivait très bien dans l’esprit de l’année 2015, dédiée à la vie consacrée au cours de laquelle le Pape François « appelait les catholiques et le reste du monde à relire la contribution des congrégations religieuses à l’histoire. »

Cette désignation officielle à une salle importante du pavillon, où l’on assiste notamment aux soutenances de thèse, est l’un des derniers événements d’importance clôturant les festivités du 50e anniversaire de la Faculté de l’Université de Montréal.

Groupe SNJM avec Mme Louise Poirier

« Former des femmes pour… faire une différence »
Pour sa part, c’est avec une pointe d’humour et de rappel nostalgique que S. Denise Riel, animatrice provinciale, a rappelé qu’elle était étudiante au cours classique du Collège Jésus-Marie au moment de la création de la Faculté, voilà 50 ans.

« Souligner l’engagement et l’apport de la Congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie à la mission éducative de cette institution, c’est nous rappeler que dès les débuts, le complexe éducatif appelé «l’Institut Jésus-Marie » a voulu former des femmes pour qu’elles soient en mesure de faire une différence dans toutes les sphères de la société. »

Dans son intervention, S. Denise Riel a fait mention de l’essor de la faculté, de sa notoriété et de la solide expertise acquise au fil des années, dans les domaines de l’enseignement et de la recherche. Elle a salué la croissance de la Faculté qui est restée « fidèle à ses valeurs éducatives, valeurs dans lesquelles nous nous reconnaissons. »

Un héritage qui a été également mis en évidence lors de l’exposition « Une mission éducative de femmes pour les femmes » qui a marqué le coup d’envoi des festivités du 50e anniversaire de la Faculté, en mars 2015.

Mme Louise Poirier, Sr Denise Riel, Noémie LeBuis-Joseph et Dominique Laperle

Bourse à une étudiante du Pensionnat Saint-Nom-de-Marie
La cérémonie officielle de désignation de la « Salle des fondatrices » a précédé la remise de bourses aux étudiantes et étudiants qui se sont illustrés dans leur cheminement scolaire.

Le hasard a voulu que la plus importante bourse d’excellence décernée ce soir-là, a été remise à une ex-étudiante du Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, Noémie LeBuis-Joseph, en présence également de Dominique Laperle, directeur adjoint du 4e et 5e secondaire du Pensionnat. Cette bourse de la Fondation J.W. Connell est de 3000 $ par année. Parmi la douzaine de bourses remises ce soir-là, c’est la seule qui couvre les quatre années d’études.

 

Autres articles récents dans la section Actualités
Se sensibiliser à la traite humaine au quotidien
Un voyage en exil…
UN AUTRE REGARD SUR LA VIE RELIGIEUSE – Partie 2
UN AUTRE REGARD SUR LA VIE RELIGIEUSE - Partie 1
Que la paix soit avec elle
Rassemblement automnal SNJM sous le thème : « ouvertes à la transformation »
Moments de retrouvailles et de reconnaissance à Saint-Bruno
Succès de l’exposition sur les congrégations religieuses féminines à la Maison Saint-Gabriel
Mère Marie-Rose inspire le compositeur Airat Ichmouratov
Mère Marie-Rose Durocher nommée patronne secondaire de la paroisse Saint-Arsène