Dans la section: En souvenir

Sœur Anne-Marie Léveillé

"Père, entre tes mains, je remets mon souffle" (Luc 23, 46)

Le 16 août 2015 sœur Anne-Marie Léveillé,
en religion M.-Antoinette-Alma,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 97 ans dont 78 de profession religieuse.
Née à Lachine, Québec, elle était  la 4e des cinq enfants
de Théodore Léveillé  et d'Alma Renaud.

Après la naissance d'Anne-Marie, la famille déménage de Lachine à Rosemont, dans Montréal: le père y a obtenu un emploi de menuisier. Anne-Marie a 19 mois au décès de sa mère. Pour soulager son père, un grand oncle maternel, son épouse et leur fille de 23 ans, déjà veuve, l'accueillent dans leur foyer. Elle y grandit entre ces trois adultes.

"Les souvenirs qui me restent de cet oncle c'est que c'était un ange de bonté. J'ai souvent trouvé auprès de lui consolation pour les exigences de ma mère adoptive. Plus tard, quand on m'a parlé de la bonté du Père du ciel, je me rappelais la douceur et l'aménité de celui qui m'avait ouvert son foyer avec tant de générosité. Je me rappelle aussi sa piété profonde, sans grande démonstration, qui devait inspirer sa vie."

A 4 ans et demi, Anne-Marie fait sa première communion, préparée par les sœurs Sainte-Croix. A sept ans elle est pensionnaire à Lachine, chez les sœurs Sainte-Anne,  puis au couvent Marie-Rose avec les sœurs des Saints-Noms-de-Jésus et de Marie.
"Adolescente, j'ai souffert de l'absence de ma mère. C'était un vide ressenti, une blessure et pour toute la vie (…). Ma vocation a germé progressivement accrochée à ce désir d'Infini, affermie au contact d'un professeur et de ma famille d'adoption" (…) fidèles à la prière "et aux  aguets de ceux qui étaient dans le besoin."

Anne-Marie a 17 ans lorsqu'elle entre au noviciat des SNJM. La faim intellectuelle et spirituelle marquera toute la vie de sœur Antoinette-Alma et la poussera à choisir ses lectures abondantes, à  approfondir des auteurs de base, des théologiens triés sur le volet. Elle aime l'enseignement et s'y voue avec ardeur pendant 30 ans. De la 6e année primaire aux classes de philosophie où elle est professeur de biologie, sœur Antoinette fait le tour des pensionnats SNJM jusqu'au Collège Jésus-Marie. Sa compétence, sa créativité et son dévouement sont sans bornes. Elle reconnaît avoir "suscité chez les jeunes l'amour de l'étude, de la culture, l'enthousiasme pour apprendre".

Après trois ans comme directrice du Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, à Outremont, sœur Anne-Marie quitte le milieu scolaire pour des services communautaires orientés vers la recherche, le secrétariat, la planification, la comptabilité auxquels elle ajoute un bénévolat diversifié auprès du CINR (Centre d'information sur les nouvelles religions), du projet "Mini-prix" (vestiaire pour des démunis), de nos sœurs des infirmeries et l'accueil d'étudiantes universitaires au projet "Rose-Eulalie".

Des notes laissées par sœur Anne-Marie, mentionnons: "Avoir vécu au temps du Concile Vatican II m'a apporté un grand vent de spiritualité nouvelle, de liberté intérieure qui m'a permis de devenir adulte dans la foi".

Les dix dernières années de sœur Anne-Marie s'écoulent dans une "retraite sereine enrichie par ses lectures choisies et fructueuses. Elle demeure dans notre mémoire une compagne discrète, généreuse et engagée".

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Monique Robitaille
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré