Dans la section: En souvenir

Sœur Aline Côté

"Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien" (Ps 22)

Le 30 juillet 2015, sœur Aline Côté,
en religion Marie-Armand,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 72 ans dont 51 de profession religieuse.
Née à St-Jacques-le-Majeur, Québec,
elle était la 2e des six enfants
d'Armand Côté et d'Adrienne Martineau.

Après ses études primaires à l'école rurale, Aline devient pensionnaire à Disraeli chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. A 18 ans, munie d'un brevet d'enseignement, pendant un an, elle enseigne à St-Ferdinand d'Halifax puis entre au noviciat des SNJM.

Sœur Marie-Armand excelle auprès des petits du premier cycle élémentaire. Pendant 36 ans, elle s'adapte brillamment aux changements de programmes apportés par le Ministère de l'Éducation. Dans les Cantons de l'est, particulièrement à Garthby, sœur Aline laisse sa marque de même qu’ à Outremont au Mont Jésus-Marie, où elle sera pendant 19 ans titulaire d'une classe de deuxième année,:

"Elle s'est particulièrement distinguée parmi les excellents professeurs que nous avons rencontrés. Son sens de l'équité, son respect de l'individualité de chaque enfant vis-à-vis son comportement et son rendement scolaire méritent une mention spéciale. C'est surtout son approche pédagogique au niveau des apprentissages scolaires (…) qui lui a valu notre appréciation et notre estime. (…) Elle a cru en notre fils et lui a donné confiance."

Lorsqu'elle laisse l'enseignement, à 57 ans, sœur Aline, excellente technicienne, est répondante en informatique pour la maison-mère puis pour la résidence Ste-Émélie  et, sur appel, pour les SNJM de la province. Femme active et proche de la nature, elle entretient un long parterre de fleurs, pour la joie de ses compagnes. Elle consacre deux semaines en saisons à l'ouverture et à la fermeture des  chalets SNJM de Val-Morin; elle est aussi membre appréciée de la chorale de St-Léonard.

"Sœur Aline ne calculait jamais son temps. Que de services rendus dans le silence, la discrétion. Travaillant avec perfection, elle mettait tout son cœur dans ses activités. La maladie a alourdi sa marche et meurtri son corps. Elle a continué courageusement son chemin." " Sa ténacité caractéristique l'a fait lutter contre la maladie sans démissionner."

"Aline avait choisi de vivre sa vie jusqu'au bout, de participer à l'avancement de la science en étant fidèle à tout ce que la médecine avait à offrir. Elle portait un rêve, celui de s'en sortir."

Malgré tout, sœur Aline tenait à participer à la retraite annuelle, à laquelle elle s'était inscrite à Québec. Défiant toute prudence, elle s'y est rendue. Le Seigneur est venu à sa rencontre avec une préparation adaptée à ses derniers moments. Aline s'est remise entre les mains de son Berger.

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Claire Montcalm
Sœur Gilberte Brien
Sœur Rollande Latour
Sœur Louise Rolland
Sœur Rita St-Onge
Sœur Gisèle Daoust
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée