Dans la section: En souvenir

Soeur Claire Lachance

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous  (Jean 15,4)

Le 2 avril 2015, sœur Claire Lachance,
en religion Marie-Rita,
est entrée à la maison du Père.

Elle avait 83 ans dont 63 de profession religieuse.
Née le 21 mai 1931 à Montréal, Québec,
elle était la 3e et seule survivante des quatre enfants
de James Edmund Lachance et de Blanche Yvonne Poirier.

Claire a deux ans lorsque sa mère décède à l'accouchement d'une petite sœur qui meurt aussi. Son père, avec son unique enfant, Claire, revient alors vivre chez sa mère, veuve depuis un mois seulement. "Dès sa jeunesse, Claire a connu un Dieu attirant en marchant dans les pas de sa grand-mère."  C'est auprès de cette femme, irlandaise à la foi profonde, que l'enfant, entourée d'attentions, apprend à prier, à fréquenter assidûment l'église paroissiale. Lorsqu'elle commence l'école à St. Aloysius, elle sait déjà toutes ses prières. De chacune de ses professeures, sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, Claire a gardé un souvenir reconnaissant: "Elles ont toujours été très bonnes avec moi, peut-être plus parce que je n'avais pas de maman?"

Dans la foulée des religieuses qui lui enseignent et qu'elle admire, Claire songe à devenir religieuse: elle a seize ans. Elle décide donc de poursuivre son cours classique au pensionnat d'Hochelaga. Aidée de sœur Mary Raphaeldis, elle prépare son trousseau et entre au noviciat deux ans plus tard; elle y reçoit le nom de sœur Marie-Rita.

Pendant 38 ans sœur Marie-Rita enseigne de la 3e à la 10e année dans nos écoles et pensionnats, particulièrement: Outremont, St. Aloysius, Holy Names High, South Shore Catholic High, Marie-Rose… tout en poursuivant des études dont un  Baccalauréat ès Art, une spécialisation en mathématiques. A Vincent Massey, elle est responsable du département de mathématiques. Ses cinq dernières années d'enseignement, sœur Claire est professeur d'anglais comme langue seconde. Déjà elle se rend disponible comme chauffeure pour ses consœurs, à la résidence Marie-Rose-Durocher puis à la résidence Ste-Émélie, service qu'elle rend pendant 27 ans, jusqu'à son entrée à l'infirmerie, il y a presque 4 ans.

"Sœur Claire  avait un naturel  joyeux, agréable, facilement compatissant. Elle était aimée de ses élèves, dévouée avec ses compagnes, intéressée à la vie, ouverte, rieuse, un brin naïve, généreuse et pieuse."  "Sœur Claire cherchait à progresser intellectuellement et spirituellement; elle a considéré comme un privilège de pouvoir participer à un groupe de croissance tous les étés pendant 10 ans."

Le séjour à l'infirmerie sera marqué par une perte progressive de sa lucidité et sa volonté d'affirmer son indépendance. Une des courtes prières privilégiées par sœur Claire:

"Holy Spirit make us one in love"

« Esprit-Saint, que nous soyons unies dans l’amour ».   

Autres articles récents dans la section En souvenir
Sœur Pauline Labbé
Sœur Jeannine Dargis
Sœur Monique Longpré
Sœur Thérèse Laramée
Sœur Marie-Thérèse Côté
Sœur Madeleine Poliquin
Sœur Cécile Coiteux
Sœur Gabrielle Cossette
Sœur Thérèse Soucy
Sœur Léonie Lamarche